Actualités
14:43 14 octobre 2014 | mise à jour le: 14 octobre 2014 à 14:43 temps de lecture: 3 minutes

Un taux de participation difficile à comparer

ÉLECTIONS SCOLAIRES. «Les gens connaissent les élections scolaires. Il y a quand même des messages et des articles publiés. Par contre, entre savoir et se rendre voter, c’est peut-être ça le problème», commente le président d’élection à la Commission scolaire de la Capitale, Jacques Maheux, questionné sur l’engouement envers le scrutin prévu le 2 novembre.

«C’est difficile de dire un taux de participation souhaité. Le plus élevé possible, répond M. Maheux. Mais il y a des raisons expliquant que l’on n’atteindra pas le taux des élections municipales qui s’élève à plus de 50%. On ne peut pas comparer aux autres scrutins.» Le secteur ciblé de l’éducation peut constituer un enjeu interpellant moins certains électeurs, selon le président.

D’ailleurs, le budget n’est pas le même que celui d’un parti politique. Établies sur le nombre d’électeurs, les dépenses peuvent atteindre entre 3780 à 63 780$ pour les candidats à la présidence, soit 3780$ de base et une majoration de 0,30$ par électeurs inscrits.

En 2003 et 2007, le taux de participation pour l’ensemble du Québec a frôlé le 8 et 7,9%, mais 4,1% et 5,5% à la Commission scolaire de la Capitale. Un phénomène expliqué en partie au fait que plusieurs candidats ont été élus par acclamation en 2007. «Le seul facteur pouvant améliorer le taux de participation, c’est le nouveau fonctionnement avec l’élection à la présidence. Ça va peut-être avoir un effet positif», espère-t-il.

L’actualité peut être un autre aspect influençant la mobilisation. L’idée d’abolir les commissions scolaires et les changements faits à l’école L’Odyssée, contestés par plusieurs parents l’an dernier, sont deux sujets ayant fait les manchettes. «L’actualité peut motiver les gens à aller voter parce qu’ils étaient concernés par les décisions», poursuit M. Maheux.

Le défi du président d’élections? Principalement, il doit voir à ce que tout soit prêt pour les deux journées de votation. Près de 125 bureaux de scrutin sont prévus le 2 novembre et 65 le jour du vote par anticipation.

Dates et chiffres à retenir

Vote: 2 novembre 10h à 20h

Vote par anticipation: 26 octobre 12h à 20h

205 000 électeurs

10 postes de commissaires en élections

11 commissaires au total

1 poste de présidence

Nathalie Côté de l’équipe Manon Robitaille a été élue par acclamation dans la circonscription 7 couvrant Vanier, Saint-Sauveur et Saint-Roch.

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *