Actualités
15:10 17 octobre 2014 | mise à jour le: 17 octobre 2014 à 15:10 temps de lecture: 3 minutes

Pelletée de terre pour le premier édifice de l’Espace d’innovation Michelet

CHANTIER. L’Espace d’innovation Michelet prend forme. Hier, jeudi, marquait le début des travaux du nouvel édifice de 85 000 pieds carrés du groupe ABB, chef de file mondial dans le domaine des technologies de l’énergie et de l’automation. Il s’agit là du premier bâtiment d’un grand parc technologique que le maire de Québec souhaiterait voir rayonner dans le quartier Duberger-Les Saules.

Malgré la pluie qui s’est invitée à la fête, le maire de Québec Régis Labeaume, le président du Groupe commercial AMT Jacques Tanguay et le directeur général d’ABB – Unité d’affaires produits de mesure Marc Corriveau, ont donné le coup d’envoi du chantier de ce qui constituera le premier bâtiment de l’Espace d’innovation Michelet.

Situé dans le quartier Duberger-Les Saules, ce parc technologique de nouvelle génération a été voulu par la Ville comme un site «au service du développement des entreprises», avec pour mission de «créer un milieu de travail de qualité inégalée». M. Labeaume et les acteurs en présence ont exprimé leur enthousiasme en se prêtant volontiers au jeu de la première pelletée de terre du nouvel édifice du groupe ABB.

Chef de file mondial en technologies de l’énergie et de l’automatisation, ce dernier prévoit de mettre en fonction son bâtiment de 85 000 pieds carrés à l’automne 2015. De quoi offrir plus d’espace de travail à ses 200 employés jusqu’ici localisés dans le centre-ville. Le projet représente pour la firme plus de 20 M$, assumés conjointement avec le promoteur AMT, dont le président s’est dit «heureux» d’avoir investi dans ce qui sera selon lui un vecteur de «croissance pour l’économie locale».

Édifice local, retombées globales

En plus de permettre , au cours des prochaines années, l’embauche «active» d’ingénieurs, de techniciens et de professionnels qualifiés, cette implantation d’ABB devrait également stimuler la venue d’autres sociétés du secteur technologique. Parlant des nombreux «appétits» que suscite déjà l’Espace d’innovation Michelet prompt à «revitaliser le quartier des Saules», Régis Labeaume s’est dit confiant et a rappelé que le parc n’accueillerait que des «entreprises de haut niveau en innovation technologique». Dans la foulée de la présentation de la maquette du nouvel édifice d’ABB, le maire de Québec a aussi rappelé que la Ville ferait la preuve qu’elle livrerait « le parc technologique promis », notamment en matière de développement durable. ABB vise d’ailleurs une certification LEED Argent, garantie d’une construction écologique et saine : bornes pour recharges des voitures électriques, design intérieur orienté confort des employés et gestion énergétique efficace. «On ne pouvait pas mieux commencer qu’avec ABB !», a résumé Régis Labeaume.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *