Actualités
20:29 28 octobre 2014 | mise à jour le: 28 octobre 2014 à 20:29 temps de lecture: 3 minutes

Centre de tri: les installations modernisées

RECYCLAGE. Le centre de tri des matières recyclables, situé dans l’arrondissement des Rivières, a de nouveaux équipements depuis le printemps dernier. Des investissements de 6 M$ ont été faits afin d’améliorer la qualité de la matière obtenue à la fin du processus de triage.

«Avant, il n’y avait pas autant de séparation mécanique. Ça donne une meilleure qualité», a expliqué le conseiller en environnement à la Ville de Québec, Mathieu Fournier. Le parcours d’une matière recyclable est varié. Arrivant en camion, elle est déchargée sur un convoyeur la transportant dans différentes salles de triage manuel et à travers des séparateurs.

Selon sa composante, le déchet vert de type papier, carton et plastique termine sa route en ballot afin d’être vendu comme matière à valoriser ici ou ailleurs dans le monde. «On est rendu avec un centre de tri 2.0 avec lequel on peut avoir un meilleur prix pour les matières», ajoute M. Fournier. Il en coûte à la ville de 0 à 15$ la tonne pour le fonctionnement du site incluant la vente de matière première.

Présentement, seulement 10% des matières sont rejetés lors du triage. Un taux excellent, selon le conseiller de Saint-Émile-Lac-Saint-Émile et responsable des dossiers de l’environnement, membre du comité exécutif de la Ville de Québec, Steeve Verret.

Le verre et l’idée de la consigne

Le conseiller en environnement à la Ville de Québec, Mathieu Fournier, mentionne que jamais le centre de tri n’a enfoui le verre, malgré les difficultés rencontrées. «On paie pour le valoriser. […] Le verre est une dépense, mais il faut voir le portrait global», précise-t-il. Puisque le verre est déficitaire, il coûte 30 à 40$ la tonne, soit les frais de transport vers une entreprise de Coaticook.

Questionné sur l’idée de consigne, M. Fournier confirme qu’il pourrait s’agir d’une bonne option. «Ça permettrait d’avoir une pureté dans le verre, explique-t-il. Le système a prouvé sa performance. Plus la matière est propre, plus elle a une valeur.»

Saviez-vous que…

500 kg à 1 tonne : poids d’un ballot de papier

75% des matières sont des fibres (cartons, papier de bureau, journal)

60 000 tonnes de matières recyclables reçues par année

225 tonnes par jour

8000 tonnes de verre valorisées par année

80% des opérations sont faites mécaniquement

65 employés

 

Centre de tri à Vanier

Créé en 1994

Agrandi en 2006

Modernisé en 2014 (Phase 1)

Achat de trieuses optiques d’ici 3 ans (Phase 2)

 Une vidéo est en ligne: vidéo

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *