Actualités
00:22 5 juin 2014 | mise à jour le: 5 juin 2014 à 00:22 temps de lecture: 4 minutes

Le Conseil de quartier tâte le pouls: arrivée d’un salon de jeux à Vanier

LOTERIE – La décision de Loto-Québec de déménager son Salon de jeux de Québec à Fleur de Lys inquiète des organismes et citoyens de l’arrondissement des Rivières. Lors d’une consultation publique concernant l’implantation du Salon de jeux à Vanier, des citoyens se sont prononcés. La plupart des personnes ayant pris la parole au micro sont en désaccord.

«Les rapports scientifiques disent que ça ne devrait pas être implanté dans des milieux reconnus défavorisés. On a une préoccupation pour le bien-être de nos résidents. Sachant que le milieu est défavorisé et qu’il y a un risque d’appât du gain, on aimerait savoir si la population est favorable et ce qu’elle aimerait que l’on fasse», a expliqué la présidente du conseil de quartier de Vanier, Nicole Laveau.

Au total, une quinzaine de personnes se sont déplacées afin d’assister à la soirée ayant pour sujet le nouvel emplacement du Salon de jeux. «L’intention première n’est pas de déloger le Salon de jeux, c’est une décision privée», a déclaré Mme Laveau ajoutant qu’il vaut mieux se poser la question tout de suite. Des pistes de solutions ont été recueillies afin de démontrer le fait que plusieurs citoyens s’opposent à ce déménagement.

Le Salon de jeux à Fleur de Lys

La société d’État Loto-Québec a confirmé en avril dernier qu’elle déménagera son Salon de jeux de Québec au centre commercial Fleur de Lys. Ce secteur a été choisi notamment en raison de la conformité au règlement de zonage. Le local commercial a une superficie de 30 775 pieds carrés. «La date précise n’est pas encore fixée, mais le déménagement aura lieu à l’automne. C’est ce mois-ci que s’amorcent les travaux d’aménagement du local choisi», a confirmé la directrice adjointe aux relations de presse chez Loto-Québec, Marie-Claude Rivet.

Cette décision a été dénoncée par le directeur régional de la Santé publique, Dr François Desbiens. Ce dernier a fait valoir que ce secteur de Vanier constitue l’un des quartiers les plus pauvres à Québec.

Ils ont dit lors de la consultation publique:

«Le casino moi je l’aurais plus vu dans Lebourgneuf» -Marcel Lizotte du Conseil de quartier.

«Il y en a des moyens. Ce n’est pas gagné d’avance, mais il est encore temps de démontrer qu’il y a des alternatives que l’on n’a peut-être pas regardées.» – Denis Breton.

«Il y a vraiment des répercussions autour. On peut faire de quoi. Je veux vraiment pouvoir arrêter ce processus-là.» – Patricia Pichette

«Je travaille avec une clientèle à faible revenu. L’arrivée du salon de jeux à Fleur de Lys ne me convient pas. Je rencontre beaucoup de personnes ayant des problèmes de jeux. Pourquoi donner un lieu juste à côté de chez eux? Je suis contre l’arrivée du salon de jeux. C’est encore un moyen pour que les gens utilisent leur argent à d’autres fins que les besoins de base.» – Nicole Demers de La Ruche Vanier.

 «Juste d’écrire une lettre, manifester notre désaccord ou être présent ce soir dans la salle, c’est déjà bon»- Louis-Philippe Roussel du Conseil de quartier de Vanier.

«Dans un centre commercial, ça n’a pas sa place. Aller à Fleur de Lys et voir un espace de jeux. Ils vont attirer plus les gens ayant un problème de jeux. Moi, j’ai eu un problème de jeux. Être tenté, ça ne me le tente pas.» – un citoyen ayant voulu conserver l’anonymat.

 «D’un bord ou de l’autre de l’autoroute, ça n’empêchera pas le monde de marcher» -Rénald Picard.

Salon de jeux à Québec

ouverture en 2007

Coût de construction 33M$

Pour en savoir plus sur la position de la Santé publique au sujet des loteries: Les appareils de loterie vidéo pourraient disparaitre des secteurs défavorisés 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *