Actualités
14:57 11 novembre 2014 | mise à jour le: 11 novembre 2014 à 14:57 temps de lecture: 3 minutes

Des résidents de Saint-Émile excédés de la dangerosité de l’avenue Lapierre

CIRCULATION. Des gens habitant sur l’avenue Lapierre ont déposé une pétition aux élus de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles lors de la séance mensuelle de novembre. Les résidents du quartier Saint-Émile souhaitent sensibiliser la population et les conseillers municipaux à l’important flux de circulation sur l’artère.

Alexandre Leroux et Marie-Noëlle Goulet, deux propriétaires ayant pignon sur rue, déplorent les problèmes de circulation diminuant ainsi la sécurité, selon eux. Le couple tout comme près d’une cinquantaine de signataires pointent du doigt la vitesse, l’absence de signalisation adéquate, l’absence de trottoirs ainsi que le passage continuel de camions lourds.

Le document comprenant 49 appuis, c’est-à-dire la totalité des résidents dans ce segment de l’avenue, a aussi été présenté au conseil de quartier de Saint-Émile. Le regroupement de citoyens espère que les élus mettent en place des moyens diminuant la dangerosité de l’artère.

«Avec des conditions comme ça, ce n’est pas une qualité de vie, c’est déplaisant. Le matin, on se fait klaxonner et on se fait doubler. Pour cette raison, on a fait une pétition. Je sais que l’on n’est pas le seul problème de vitesse, mais il faut que ça change», a dénoncé Alexandre Leroux.

Le président de l’arrondissement de la Haute-Saint-Charles, Raymond Dion, a promis qu’il donnera suite. Il a confirmé avoir rencontré le commandant du poste Haute-Saint-Charles et Des Rivières, Daniel Delisle, et demandé un suivi sur les problèmes de vitesse. «Le commandant a dit que 71 constats d’infraction pour la vitesse ont été remis», a ajouté le conseiller de Lac-Saint-Charles et Saint-Émile, Steeve Verret.

«Je tiens pour acquis que l’arrondissement est au courant. J’ai moi-même fait des plaintes. La problématique, elle est présente l’été, mais aussi l’hiver», a déclaré un autre résident du quartier, Réal Fréchette. Ce dernier demande l’ajout de trottoirs et de bordures de rue.

«En ce qui concerne la vitesse, il y aura une présence policière et une surveillance accrue avec radar. Pour l’ajout de trottoirs, il faudra voir», a répondu Raymond Dion. Steeve Verret a précisé qu’il y a une problématique empêchant de construire des trottoirs sur cette artère. «Les normes passent avant la sécurité des enfants si je comprends bien», a critiqué Réal Fréchette visiblement exaspéré.

 

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *