Actualités
18:30 17 septembre 2014 | mise à jour le: 17 septembre 2014 à 18:30 temps de lecture: 2 minutes

Projet Tortue à Wendake: La première étape inaugurée

WENDAKE. Les membres de la communauté huronne-wendat ont inauguré le Centre de santé Marie-Paule Sioui-Vincent mercredi. Annoncé en 2012, l’édifice a été construit en 2013-2014 au coût de 4,5 M$. Il s’agit de la première phase du projet Tortue Yändia’wich.

Une quarantaine d’employés sont rassemblés dans la nouvelle bâtisse. Santé Canada a financé la phase 1 à la hauteur de 3,1 M$. Le chef responsable du secteur de la Santé et Services sociaux au Conseil de la nation huronne-wendat (CNHW), René Gros-Louis, a voulu rappeler les phases subséquentes prévues et les besoins financiers. «La configuration complète nécessite un partenariat financier entre le conseil de la nation et les deux gouvernements du Canada et du Québec», explique-t-il.

Wendake compte regrouper au même endroit des logements supervisés et de l’hébergement de longue durée. Depuis le début du projet, le CNHW fait valoir que les services pourraient être offerts autant à sa communauté qu’aux résidents du secteur nord de la Capitale-Nationale. Pour ce faire, des ententes doivent être conclues avec les deux paliers gouvernementaux. «Notre objectif est d’amener une réflexion auprès des ministères pour voir comment on pourrait desservir la population», a précisé René Gros-Louis.

Qui était Marie-Paule Sioui-Vincent ?

Le nom du centre est celui d’une pionnière des soins infirmiers à Wendake. Marie-Paule Sioui-Vincent, une infirmière, a œuvré dans la communauté pendant 37 ans. Elle est décédée en 1985.

Les autres étapes à venir

Centre de jour

80 appartements supervisés

Centre hospitalier de soins de longue durée

Ils ont dit:

«Les institutions que l’on va mettre en place sont pour le bien de notre communauté pour montrer que notre nation est ouverte, capable de coexister et capable de partager avec les autres» – Konrad Sioui, grand chef de la CNHW.

«Il y a dix ans, on a fait des consultations auprès de la communauté. Au niveau des aînés ce qui est ressorti, c’est d’avoir des infrastructures pour qu’ils demeurent à Wendake» -René Gros-Louis, chef responsable du projet.

À lire aussi: La phase I du Projet Tortue en voie d’être complétée

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *