Actualités
19:54 14 mars 2013 | mise à jour le: 14 mars 2013 à 19:54 temps de lecture: 4 minutes

Secteur des Eaux-Fraîches: Un milieu organisé depuis maintenant 10 ans

Le Regroupement Actions Familles à Lac-Saint-Charles (R.A.F.A.L.) fête sa dixième année d’existence. L’organisme a été créé au départ afin de déployer des services quasi inexistants à l’époque dans le secteur des Eaux-Fraîches.

Il y a une dizaine d’années, les besoins étaient nombreux dans cette partie de Lac-Saint-Charles en développement et le milieu s’est organisé. Les maisons ont poussé comme des champignons en l’espace de dix ans. Les bénévoles ayant à cœur le bien-être des familles du quartier ont mis sur pied des activités. «On déplaçait de l’air. Quand on voulait quelque chose, on travaillait fort», se souvient Linda Gagnon.

L’un des premiers projets a été le rajeunissement du terrain de l’école Arc-en-ciel. Pendant une fin de semaine, plus de 75 personnes ont mis la main à la pâte. Par la suite, un parc pour les planches à roulettes a nécessité deux ans d’efforts avant de voir sa matérialisation. Le besoin avait été ciblé à l’aide d’un sondage et les jeunes ont également participé au processus.

Une première kermesse a été organisée et l’activité est répétée annuellement. La première édition avait d’ailleurs eu lieu à l’extérieur malgré la pluie. La dixième édition a rassemblé près de 400 personnes, selon l’organisation. «Les gens y tiennent, soutient la vice-présidente de RAFAL, Sophie Tremblay. Ils se déplacent même à pied. Ça permet de développer le sentiment d’appartenance.»

Plusieurs activités régulières sont proposées aux résidents. Il y a notamment des cafés-rencontres thématiques. Le gymnase de l’école Arc-en-ciel ouvre ses portes deux soirs par semaine afin de permettre aux familles de venir bouger. Une ou deux soirées jeunesse sont tenues pour les élèves, âgés de 9 à 12 ans, des deux établissements scolaires de niveau primaire.

Depuis 2003, deux travailleurs de parc oeuvrent pendant la période estivale sur le territoire des Eaux-Fraîches, dans la cour d’école Arc-en-ciel et le parc voisin. Cependant, grâce aux efforts du regroupement, le service est maintenu pendant les autres saisons sous une différente forme. «On a des animateurs et un endroit pour se rassembler à longueur d’année. Ça, c’est génial», précise Sophie Tremblay. Le gymnase est utilisé par les familles. En complément, le pavillon Claude-Bégin héberge des activités à différents moments de l’année.

Des cuisines collectives sont à l’horaire depuis trois ans. Depuis novembre, RAFAL est accrédité Moisson Québec. Présentement, des mets sont préparés pour huit familles, soit une cinquantaine de portions. Pendant que les parents se transforment en marmitons, les jeunes enfants s’amusent à la halte-garderie. D’ailleurs, une nouvelle formule a été mise en place depuis le début du mois de mars. Plutôt que d’offrir seulement en semaine la séance de popote de groupe, une plage de fin de semaine est ajoutée afin de permettre aux travailleurs de semaine d’y participer le week-end.

Projet de jardin

 

En collaboration avec la Table de partenaires de Lac-Saint-Charles, un projet de jardin collectif et/ou communautaire pourrait voir le jour. Le regroupement est à la recherche d’un terrain à proximité du centre Paul-Émile-Beaulieu avec la Ville. Il s’agit d’un projet de mobilisation citoyenne ayant pour objectif de faire croître le sentiment d’appartenance.

Infos: http://www.organismerafal.com/

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *