Actualités
15:39 19 septembre 2013 | mise à jour le: 19 septembre 2013 à 15:39 temps de lecture: 3 minutes

De nouveaux terrains pour les résidents hurons-wendat

À l’ouest de la rue Stanislas-Koska à Wendake, le secteur boisé se dégage peu à peu. Les infrastructures de rue et d’égouts sont en conception.

Les Hurons-Wendat vivent avec un manque de terrains depuis de nombreuses années. Pour cette raison, le Conseil de la nation huronne-wendat (CNHW) est passé en mode action au cours des précédentes années. À la suite de l’achat de lots, il y a plus de cinq ans et du transfert en terre de réserve, un plan d’habitation pour cinq ans a été mis sur pied. Au total, 125 unités pousseront à moyen terme sur le terrain, situé le long de la rue Stanislas-Koska.

«On a une liste de 600 personnes ayant manifesté un intérêt [de recevoir un certificat de possession]», révèle M. Gros Louis. Ce dernier ajoute que par le passé, une douzaine de maisons étaient octroyées annuellement et qu’une dizaine d’années sont nécessaires afin d’en obtenir une.

Selon l’analyse des besoins, il a été décidé que quatre types de structures seront contruits, soit des résidences unifamiliales, des duplex, des triplex et des condos. D’ici la fin septembre ou le début d’octobre, la première rue sera disponible. Pour 2013, 26 terrains seront octroyés dans le cadre de la première phase, soit du résidentiel unifamilial. Aussi cette année, une station de pompage d’eau sera bâtie. Pour cette étape, le coût est évalué à 3,6 M$.

L’expansion se poursuit

De nouveaux lots ont été acquis à l’est du boulevard de la Colline, un secteur surnommé Plante et Deslauriers. L’expansion de Wendake se fera à long terme, fait valoir le chef responsable de la santé et des Services sociaux – Services éducatifs – Territoires, René Gros Louis. Le CNHW projette de construire une centaine d’unités. «Ce sera plus un secteur mi-commercial et mi-résidentiel», précise-t-il.

Avec l’achat de terrains pour 11 M$, la superficie de la communauté a presque été doublée. «C’est énorme», déclare M. Gros Louis. Maintenant, les terres contiguës se font plus rares quant à l’agrandissement territoire wendat. «On est allé chercher le potentiel environnant. Si jamais, Wendake avait à s’agrandir, il reste peu de terres», reconnaît-il en conclusion.

Deux autres articles ont été écrits dans le cadre du dossier Chantiers majeurs à Wendake, il s’agit de Centre récréatif Omer Lainé se refait une beauté et La phase 1 du projet Tortue en voie d’être complétée. Vous pouvez les lire sur http://www.lactuel.com L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *