Actualités
16:04 30 avril 2021 | mise à jour le: 30 avril 2021 à 16:29 temps de lecture: 3 minutes

Néfastes les emballages compostables et biodégradables?

Néfastes les emballages compostables et biodégradables?

ENVIRONNEMENT. Les sacs biodégradables et compostables peuvent être néfastes pour l’environnement. Les lieux d’usage et l’impact en fin de vie de ces emballages créent certains enjeux environnementaux.

C’est du moins la conclusion d’Éco Entreprises Québec (ÉEQ) qui a travaillé en collaboration avec la firme d’experts-conseils SOLINOV pour étudier leur impact environnemental.

Des entreprises telles que les épiceries IGA exigent maintenant aux clients d’amener ses sacs réutilisables ou d’acheter des sacs en papier. /Photo:123RF

Depuis quelques années, plusieurs entreprises se sont tournées vers les emballages compostables et biodégradables pour contrer la forte utilisation des emballages en plastique. Même si cette initiative semble être une solution respectueuse de l’environnement, le rapport démontre la mauvaise utilisation de ces sacs.

Les emballages traités comme les déchets

Barbara Genest, titulaire d’une maîtrise en écologie marine de l’Université Laval et employée de Québec’ERE depuis novembre 1998, considère qu’en plus de contaminer le composte, les emballages compostables/biodégradables se retrouvent aussi à contaminer les matières récupérables dans les centres de tri. La matière qui se retrouve dans un site d’enfouissement est privée des conditions de compostage et elle est traitée de la même manière que les autres déchets.

Un nom qui prête à confusion

Le rapport indique que l’utilisation des mots« biodégradable » et « compostable » peut faire croire aux consommateurs que les emballages préviennent ses impacts de pollution sur l’environnement. L’ÉEQ ainsi que SOLINOV proposent de rectifier le tir en ayant un meilleur encadrement des déclarations environnementales pour limiter l’utilisation de la non-conformité avec la réalité.

Physiquement, il est difficile de différencier un emballage en plastique biodégradable/compostable d’un autre. C’est une réalité qui peut nuire aux différentes décisions d’achats des consommateurs et qui peut amener à de mauvais choix écologiques.

Plus d’emballages compostables

Toujours selon le rapport, il y aura une grande augmentation des quantités d’emballages compostables sur le marché. Pour y remédier, les compagnies devront suivre la progression de près et inclure ce type d’emballage dans les études de caractérisation effectuées à l’échelle provinciale.

Selon la directrice générale de Québec’ERE, Barbara Genest, l’abolition complète des emballages en plastique serait la meilleure solution pour éviter les enjeux environnementaux qui y sont reliés.

«Si on veut régler le problème, il faut éliminer l’entièreté des sacs en plastique et les remplacer par les sacs réutilisables ou en papier. Contrairement au plastique, le papier n’est pas décontaminant puisqu’il s’est toujours dégradé. D’un point de vu environnemental, c’est important de réduire l’emballage le plus possible pour éviter tout dommage», a-t-elle affirmé.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *