Actualités
16:50 18 mars 2016 | mise à jour le: 18 mars 2016 à 16:50 temps de lecture: 2 minutes

Budget fédéral: Les Conservateurs pressent Ottawa d’investir dans les projets de Québec

POLITIQUE. À quelques jours du dépôt prévu du budget fédéral, les députés conservateurs de la région de Québec somment Ottawa d’investir dans les projets «créateurs d’emplois» chers à la région de Québec.

Les députés conservateurs de la région de Québec Alupa Clarke, Gérard Deltell et Pierre Paul-Hus. (Photo TC Media – Monica Lalancette)

«Ottawa a des idées pour augmenter les impôts et pour dépenser l’argent des contribuables, mais n’a aucun plan pour aider des projets concrets pour aider la création et l’amélioration des emplois», a tonné le député de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell, en compagnie des élus de Beauport-Limoilou et Charlesbourg–Haute-Saint-Charles, Alupa Clarke et Pierre Paul-Hus.

Avec la confirmation par Ottawa que Québec pourra développer son centre de prédédouanement, trois des quatre priorités énoncées par les citoyens de Québec avant les élections générales d’octobre demeurent encore en suspens, souligne Gérard Deltell, soit le développement du port de Québec, de l’Institut national d’optique (INO) et de l’Institut nordique du Québec à l’Université Laval. «Ce sont des engagements qui sont essentiels pour le développement économique de Québec, le gouvernement s’était engagé et on souhaite que des annonces soient faites en conséquence lors de la présentation du budget», réclame-t-il.

Les investissements pour le pont de Québec ou pour le projet de Service rapide par bus (SRB) ne figurent en revanche pas sur la liste des priorités budgétaires réclamées par les Conservateurs de Québec pour le prochain budget. «Laissons les études se faire», s’est contenté de répéter M. Deltell au sujet du SRB, alors qu’il s’était positionné en faveur de l’étude pour un troisième lien autoroutier entre les rives sud et nord, avant de passer au fédéral.

Le message des Conservateurs de Québec pour Ottawa est en somme de «vivre selon ses moyens»: «Nous ne sommes pas en récession, donc il est inutile de faire des déficits», a martelé Gérard Deltell.

Plus de détails à venir.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *