Actualités
12:00 23 mars 2016 | mise à jour le: 23 mars 2016 à 12:00 temps de lecture: 2 minutes

Ottawa officialise l’agrandissement de Wendake

WENDAKE. Les lots Deslauriers-Plante portent désormais le sceau de la Couronne. Dernière étape du processus, l’adoption en janvier dernier d’un décret fédéral vient confirmer le statut de terres de réserve du nouveau territoire.

La nation huronne-wendat, qui s’est vue octroyer une compensation de 12 millions de dollars pour l’ajout de 1352 acres de terres, peut encore gagner plus de 1000 acres et ce ne sont pas les idées qui manquent. (Photo TC Media – Monica Lalancette)

«C’est une histoire qui a trouvé une fin extrêmement heureuse», commente le grand chef Konrad Sioui. Wendake gagne 126 acres de terres à l’Est de son territoire, près du boulevard de la Colline. Le travail d’aménagement, qui a débuté peu après l’acquisition des lots en 2014, va d’ailleurs bon train, note le grand chef. Ainsi, un million de dollars a déjà été investi en vue d’implanter un aréna, entre autres.

Sur son nouveau territoire, Wendake a le projet de développer un centre commercial, une épicerie et un complexe résidentiel. «On veut répondre à un besoin dans la couronne nord», explique M. Sioui. Une salle communautaire est aussi dans les cartons.

L’expansion ne s’arrête pas là, puisque Wendake compte ajouter un dépanneur à sa station-service de la rue de la Faune. En marge du décret pour les lots Deslauriers-Plante, la nation faisait par ailleurs l’achat l’an dernier du lot Nadeau, près du secteur Saint-Émile.

Terres à bois et territoires de pêche

En démarchage depuis plusieurs années, l’acquisition de terres pour agrandir la communauté de Wendake a été rendue possible par l’Entente des Quarante Arpents, signée en 2000, rappelle Konrad Sioui. La nation, qui s’est vue octroyer une compensation de 12 millions de dollars pour l’ajout de 1352 acres de terres, peut encore gagner plus de 1000 acres et ce ne sont pas les idées qui manquent. Territoires de pêche, terres à bois, installations d’aquaculture et d’agriculture: «On veut permettre à nos jeunes et à notre monde de se développer économiquement et d’avoir des opportunités d’emploi», commente le grand chef Sioui.

Depuis 2004, le Conseil de la nation huronne-wendat a présenté près d’une trentaine de lots à ajouter au territoire Wendake, selon Affaires autochtones et du Nord Canada.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *