Actualités
12:00 26 août 2016 | mise à jour le: 26 août 2016 à 12:00 Temps de lecture: 3 minutes

La pression baisse d’un cran pour les écoles primaires de la couronne nord

RENTRÉE. La pression qui se faisait sentir sur les écoles de la Haute-Saint-Charles et des Rivières à pareille date l’an dernier diminue d’un cran avec les agrandissements réalisés dans les écoles Saint-Claude et Saint-Bernard. C’est maintenant du côté des écoles secondaires que la hausse du nombre d’élèves se fait le plus sentir, constate la Commission scolaire de la Capitale (CSC).

L’augmentation de clientèle à la Commission scolaire de la Capitale est encore forte dans la couronne nord de Québec, mais les plus récents agrandissements, jumelés à ceux à venir, «enlèvent graduellement de la pression sur l’organisation scolaire».(Photo TC Media – Archives)

Plus d’un demi-millier d’élèves pourront désormais prendre place sur les bancs de l’école Saint-Claude, dans le secteur des Châtels. L’ajout de 10 classes et d’un gymnase double y a été complété au cours de l’année, moyennant un investissement de 7,7 millions de dollars. Avec un peu plus de 300 élèves inscrits, «on a de l’espace amplement», commente Marie-Élaine Dion des communications de la Commission scolaire de la Capitale. Même chose du côté de l’école Saint-Bernard dans le secteur Lebourgneuf, dont le nombre de classes a été doublé, passant ainsi de 8 classes à 17, en plus de l’ajout de locaux polyvalents.

Nouveaux chantiers dès septembre

Trois autres écoles de la CSC feront prochainement l’objet de travaux. Dès septembre, l’école du Domaine dans Vanier sera en chantier pour l’ajout de 18 nouvelles classes. Du côté de Val-Bélair, une toute nouvelle école de 21 classes sera construite sur la rue de l’Etna.

Plus tard, au printemps 2017, d’autres travaux d’agrandissement seront par ailleurs réalisés à l’école des Écrivains dans Duberger – Les Saules. L’investissement confirmé à la fin de la dernière année scolaire permettra d’ajouter 8 classes et un gymnase double d’ici 2019.

Ces agrandissements, combinés avec ceux réalisés l’an dernier aux Prés-Verts et au Beau-Séjour, promettent de désengorger la couronne nord de Québec pour un bon moment, estime la CSC, bien que la hausse de clientèle y soit toujours la plus forte. «Dans nos prochaines demandes, on va un peu plus haut et on redescend vers les quartiers centraux», indique Marie-Élaine Dion. Dans sa liste de souhaits, la Commission scolaire souhaite ainsi ajouter 9 locaux à l’école Alexander-Wolff de Shannon, 5 classes à l’école de l’Arc-en-ciel – l’Aventure, à Loretteville, et 6 classes à l’école de la Grande-Hermine, dans Limoilou.

Plus d’élèves dans les écoles secondaires

Le mini baby-boom, responsable entre autres de l’engorgement dans les écoles primaires de la couronne nord de Québec, se répercute par ailleurs du côté des écoles secondaires, rapporte par ailleurs Marie-Élaine Dion. Des hausses de clientèle s’observent pour une première année, alors que «tendance était plutôt à l’inverse: il y avait de moins en moins d’élèves», conclut-elle.

Ceci pourrait aussi vous intéresser: Taxes scolaires: Hausse de 2% à la Commission scolaire de la Capitale

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *