Actualités
13:00 17 janvier 2016 | mise à jour le: 17 janvier 2016 à 13:00 temps de lecture: 3 minutes

Duberger: Plus d’employeurs au rendez-vous pour le second salon «Un pas vers l’emploi»

EMPLOI. Après une première tentative, la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) tente à nouveau le coup avec son activité «Un pas vers l’emploi», qui devrait réunir au moins quatre fois plus d’employeurs qu’en octobre dernier.

Une cinquantaine de personnes a participé au premier salon «Un pas vers l’emploi» présenté en octobre dernier. (Photo gracieuseté – CDEC)

Les chercheurs d’emploi de Duberger – Les Saules sont conviés au centre communautaire Duberger le 26 janvier prochain. Sept organismes d’aide à l’emploi et au moins huit employeurs du secteur y sont attendus.

«Le premier [événement], c’était une séance d’information et les gens nous ont dit: “On veut des employeurs!”», relate la coordonnatrice de projets, Agathe Vergne.

Selon leurs besoins, les participants pourront donc avoir recours à des conseils en employabilité ou encore solliciter une rencontre avec des employeurs comme le CIUSSS (Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux), la pharmacie Jean Coutu ou encore le regroupement des Centres à la petite enfance (CPE) de Québec. Divers emplois qui nécessitent un diplôme de secondaire 5 ou moins seront offerts, note la CDEC.

«Il y a des gens qui arrivent avec leur C.V., qui sont très prêts et qui iront voir des employeurs. Après, il y a des gens qui sont plus éloignés du marché du travail, qui vont aller voir les organismes et éventuellement se présenter aux employeurs», prévoit Mme Vergne. Les participants du premier salon sont d’ailleurs les bienvenus pour cette deuxième présentation: «On en fait un troisième en mars, parce qu’on veut faire des séquences», annonce d’ailleurs la coordonnatrice de projets.

Besoins

L’activité «Un pas vers l’emploi» a été créé par la Table de concertation Duberger – Les Saules parce qu’on constate certains «déséquilibres» dans le secteur. Une «proportion plus élevée de femmes ne sont pas en emploi ou en recherche d’emploi» et certains quartiers comptent un nombre de familles vivant sous le seuil du faible revenu plus élevé qu’ailleurs à Québec, expose Mme Vergne.

C’est sans compter que plusieurs n’ont pas nécessairement de moyen de transport, poursuit-elle, «donc, l’idée c’était de créer un événement pour qu’ils puissent rencontrer des employeurs qui ne sont pas très loin d’ici».

La CDEC a par ailleurs l’intention d’élargir son action aux employeurs en présentant prochainement une conférence sur le recrutement et la fidélisation des employés, conclut Mme Vergne.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *