Actualités
23:21 19 mai 2011 | mise à jour le: 19 mai 2011 à 23:21 temps de lecture: 4 minutes

Ralentir: le mot d’ordre en sécurité routière

La Ville de Québec martèle haut et fort l’importance de ralentir dans les rues, afin d’améliorer la sécurité des citoyens et assurer un meilleur partage de la route entre piétons, automobilistes et cyclistes. Le slogan «Dans mon quartier, je prends le temps de ralentir» sera répété dans le cadre de sa stratégie de sécurité routière 2011-2013, dévoilée jeudi après-midi.

Parmi les nouvelles technologies à être mises en place, l’implantation de stèles radars est l’un des moyens retenus pour faire ralentir les automobilistes. Celles-ci seront déplacées tout au long de l’année, afin de mieux cerner les rues problématiques.

«On dispose d’un budget de 215 000$ pour l’achat de stèles qu’on va placer dans chaque arrondissement de la Ville de Québec. On veut harmoniser la réglementation et identifier les problèmes de circulation de transit», a souligné Richard Côté, vice-président du comité exécutif.

Toujours au chapitre de la vitesse, la Ville de Québec attend les résultats l’an prochain des villes qui ont remplacé plusieurs panneaux de circulation de 50 km/h pour du 40 km/h, comme Gatineau, Longueuil et Candiac, avant d’emboîter le pas.

Photos radars en 2012

Quant aux photos radars dans la Ville de Québec, le projet devrait connaître de nouveaux développements en 2012. «M. Hamad [ministre des Transports] est très ouvert, mais attend l’analyse complète pour aller de l’avant en 2012», a précisé M. Côté.

Ainsi, est-il mieux de miser sur la répression que la sensibilisation pour obtenir des résultats tangibles? «C’est vraiment l’amalgame des trois volets [sensibilisation, surveillance policière et ingénierie] qui permet une réussite. On a augmenté notre présence lors de la rentrée scolaire à l’automne et aussi au printemps pour les vélos», a souligné Serge Bélisle, directeur du Service de police de Québec.

La Ville de Québec appuiera aussi les diverses actions citoyennes se tenant dans les quartiers résidentiels. «L’Association groupe mères sécurité routière de Saint-Yves est une source d’inspiration en ce sens. Elle a réalisé des activités de sensibilisation la semaine dernière, notamment des barrages routiers en collaboration avec la police», a exprimé Marie-Josée Savard, membre du comité exécutif responsable des aînés et de la jeunesse.

Projet-pilote

Suivant l’approche des trois «E» (Education ou sensibilisation, Enforcement ou surveillance policière et Engineering ou ingénierie de la route), 12 rues résidentielles ont été ciblées par des consultants externes pour améliorer le niveau de sécurité routière et réduire la circulation de transit, comme l’avenue des Diamants (Charlesbourg), l’avenue des Gouverneurs (Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge) et la rue de l’Espinay (La Cité-Limoilou).

Dans le cas de la rue de l’Espinay, les parents réclament une traverse protégée et un brigadier à l’intersection de la rue Cadillac. Des travaux de 70 000$ seront réalisés pour éliminer l’îlot de virage à droite, réduire la longueur de traversée des piétons et ajuster largeur de la chaussée selon les normes.

Messages textes

Les détenteurs de téléphones mobiles pourront connaître à l’avance les opérations de contrôle de vitesse menées par les policiers par l’envoi de messages textes (SMS) sur leur portable. Les citoyens voulant recevoir ces messages n’auront qu’à texter RALENTIR en composant le 23 333. On peut aussi les recevoir par courrier électronique en s’abonnant sur le site web de la ville de Québec à ville.quebec.qc.ca/securiteroutiere.

«Cette campagne de sensibilisation mise en place l’année dernière a rejoint 2 900 abonnés. La promotion passera aussi dans les radios NRJ, CKOI et le FM 93, où il y a un jeune public. Nous allons travailler aussi de concert avec les commissions scolaires», a informé Julie Lemieux, membre du comité exécutif responsable des communications.

Pour obtenir plus de renseignements: ville.quebec.qc.ca/securiteroutiere.

Baisse du nombre de victimes

De 2006 à 2010, le nombre de victimes (incluant les blessés graves, légers et les décès) de la route à Québec a connu une baisse de 15%. (Source: division du transport de la Ville de Québec)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *