Actualités
20:53 4 septembre 2018 | mise à jour le: 4 septembre 2018 à 20:53 Temps de lecture: 3 minutes

Des locaux modulaires adaptables en renfort

Pour pallier le manque d’espace à l’école L’Accueil de Saint-Émile, quatre unités mobiles ont été aménagées. Leur utilisation est prévue pour les années scolaires 2018-2019 et 2019-2020.

Lors de la fin des classes en juin, rien ne laissait paraître la construction de ces quatre modules dont deux sont superposés

Photo Métro Média – Alain Couillard

La cour arrière de l’école L’Accueil de Saint-Émile est devenue l’emplacement de deux modules temporaires superposés qui seront démontés dans deux ans. En juin, le gouvernement annonçait la construction d’un nouvel établissement scolaire qui accueillera deux groupes de préscolaire et 12 autres d’enseignement primaire représentant de 280 à 300 élèves.

Érik Langevin, directeur de l’école L’Accueil, précise qu’il fallait trouver une solution pour les modules. «Moi, j’avais l’espace physique pour les recevoir. Avec les travaux de pavage prévus tout autour de l‘école, il ne restait que la cour arrière, mais on devait les disposer sur deux étages.» Il déplore le fait que tout ce qui a été fait devra être démonté dans deux ans.

Le manque d’espace était tel que la direction de L’Accueil avait envisagé divers scénarios. «On s’était mis en solution en février. Parmi les solutions, il y avait le déplacement de 50 à 75 élèves dans d’autres quartiers que Saint-Émile, l’utilisation du salon du personnel pour en faire une classe. Le troisième choix était d’ajouter des unités temporaires.»

L’arrivée constante de familles a forcé les directions d’écoles à maximiser les espaces réservés à l’enseignement. «Cela fait cinq ans que les trois écoles primaires agrandissent de l’intérieur. Cela veut dire, pour nous, défaire un local de service pour en faire une classe, couper la bibliothèque en deux pour créer une classe et ne pas avoir de local d’attitré au service de garde.» M. Langevin constate qu’en cinq ans, le nombre de classes est passé de 19 à 23 et celui des élèves a grimpé de 499 à 601.

Ajustements

Les nouveaux locaux modulaires offrent un confort à l’élève, mentionne le directeur. Par contre, certains ajustements sont à prévoir. «Le déplacement vers ces locaux demandera de la tolérance et de l’aménagement puisque le passage pour s’y rendre passe par le gymnase. Cela ne sera pas facile lorsqu’il sera utilisé.»

Chacune des quatre classes est équipée des dernières technologies en plus d’avoir de l’espace pour adapter la classe selon les besoins de l’enseignant.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *