Actualités
14:33 20 décembre 2017 | mise à jour le: 20 décembre 2017 à 14:33 temps de lecture: 2 minutes

Maison O’Neill: «C’est une fête de la lumière» – Mario Vien

La dernière activité publique gratuite de l’année de la Maison O’Neill de Québec se déroulera le 24 décembre, à 18 heures, avec la célébration à l’extérieur de la messe de Noël. 

«C’est une fête»

Photo TC Media – Alain Couillard

L’idée d’une bénévole a pris toute une tournure cette année. Voulant renouer avec la tradition des Fêtes, des personnes se sont récemment impliquées dans la décoration à l’intérieur de cette maison construite en 1860. Mario Vien, président de l’association, précise que les dernières sœurs O’Neill ont quitté la résidence en 1992. «Cette famille faisait de méchants partys. C’est la première année qu’autant de lumières sont installées en décembre pour décorer la maison.»

Souhaitant inculquer un changement dans la grille des activités, il a rappelé que le mandat du conseil d’administration était d’animer le site. «Cela fait 15 ans que la corporation existe et les spectacles sont devenus de plus en plus populaires surtout cette année.»

Conscient de cet attrait, les administrateurs ont décidé de proposer quelque chose de nouveau sous le thème : le temps des Fêtes. «Les activités proposées en été et en automne sont très bien développés et les ateliers que nous avons offerts en novembre ont attiré le public. On veut proposer des activités plus intensives sur une période de 10 mois l’an prochain.»

La Maison O’Neill illuminée

Photo TC Media – Alain Couillard

Animations

Mario Vien confie que le Père Noël sera présent le 24 décembre, de 14 heures à 15 heures, et il devrait remettre un toutou aux enfants qui viendront le saluer.

Précédemment, les 2, 3, 9, 10, 16 et 17 décembre, la Maison O’Neill a proposé six spectacles sous le thème : Souvenirs des Fêtes d’autrefois. La soprano Louise Sanfaçon et l’accordéoniste Guy St-Jean ont chaque fois permis à une cinquantaine de personnes de revivre les noëls en musique à l’époque des O’Neill. «Les gens pouvaient danser et s’amuser en famille» a conclu le président.

La maison des O’Neill en miniature.

Photo TC Media – Alain Couillard

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *