Actualités
13:15 28 avril 2017

Des résidents dénoncent une mauvaise surprise

MUNICIPAL. Des citoyens disent craindre les mauvaises surprises après avoir appris «par hasard» que la Ville de Québec aménagera un parc industriel sur des lots où le Groupe Dallaire avait prévu développer plusieurs milliers d’unités résidentielles.

Le terrain que la Ville de Québec veut transformer en parc industriel au coin de Chauveau et d’Henri-IV.

«Mon problème présentement, c’est que nous l’avons appris par la bande», réagit le résident de longue date, Pierre Verret. Comme sa voisine Julie Lachance et d’autres résidents de Neufchâtel, M. Verret se surprend du changement de cap de la Ville: «On était prêts à un modèle mixte», explique celui qui se défend d’adopter la position “pas dans ma cour”. 

Sur le sujet : Promesse d’achat de la Ville pour un terrain industriel sur Chauveau

Craintes

Dans le quartier, on s’inquiète du type d’entreprise et de l’impact sur la valeur des résidences, rapporte Julie Lachance. Considérant la façon dont elle a eu vent du projet, difficile pour elle de ne pas être méfiante: «Peut-être qu’il y aura beaucoup de bruit, de la pollution? On nous dit que l’éclairage ne sera pas plus fort, mais c’est ce qu’ils nous disent. Est-ce que ce sera ça?».

Le manque de communication de la Ville qu’il perçoit dans le projet de parc industriel rend Pierre Verret inquiet aussi. Après 30 ans dans le quartier, le résident se demande si ce projet est «bien attaché» ou si les résidents devront se mobiliser comme ils l’ont fait dans le dossier des débordements de la rivière Sainte-Barbe et pour la problématique de circulation des véhicules adaptés au coin du boulevard de l’Ormière. «Ça nous fait douter encore», résume-t-il. «Que d’un jour à l’autre on apprenne que ça devient un modèle industriel, la confiance est moins là.»

Consultation

Pour des résidents, une consultation en bonne et due forme est nécessaire. À leur demande, le projet de règlement pour modifier le zonage du secteur a été retiré de l’ordre du jour du conseil municipal du 18 avril dernier. La séance d’information d’une heure organisée juste avant sera ainsi bonifiée par une nouvelle consultation locale, confirme le conseiller municipal de Loretteville et président de l’arrondissement de la Haute-Saint-Charles, Raymond Dion. Cette rencontre devrait selon lui être organisée «très prochainement».

TC Media

Monica Lalancette


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette