Actualités
21:47 22 août 2017

La passion de la musique comme moteur

MUSIQUE. À 9 ans, Raphaël Filteau évolue comme batteur dans le groupe Les tornades noires de l’école de musique Amplisson. Cette passion, il n’est pas près de la perdre, puisqu’il tient les baguettes depuis trois ans déjà.

Par: Alain Couillard

Les choristes sont Audrey Massé, Anne-Lorie Renaud, Léa Pellerin et Élisabeth April.

(Photo TC Media – Alain Couillard)

Éducateur spécialisé pendant 5 ans à l’école l’Aventure de Loretteville, Jean-Sébastien Boies, copropriétaire de l’école de musique, déplorait le manque d’activités artistiques parascolaires. «C’est le directeur de l’école, Martin Savard, qui m’en a parlé durant deux ans. J’avais vu les films Les Choristes et School of Rock, où on utilisait la musique pour aller chercher les jeunes pour les accrocher à quelque chose.»

En 2009, 24 jeunes de 4e, 5e et 6e année ont embarqué dans cette première aventure pour les écoles l’Aventure et l’Arc-en-ciel. «Plus l’élève avait un meilleur bulletin scolaire, plus il était invité à s’impliquer. Avec le temps, la musique a créé un sentiment d’appartenance dans l’école et permis de développer l’estime de soi chez les participants», rappelle M. Boies.

Raphaël Filteau batteur dans le groupe Les tornades noires.

(Photo TC Media – Alain Couillard)

La première année, deux groupes de 12 élèves visitaient l’école de musique deux fois par semaine. «L’année s’est terminée avec un spectacle et un succès inespéré.» Le nombre d’inscriptions a atteint 55 la seconde année et 100 la troisième, avec l’ajout de l’école l’Escabelle. Il se chiffre aujourd’hui à 430, toutes catégories confondues.

Maintenir la passion

Dix-sept écoles de la Commission scolaire de la Capitale proposent les services d’Amplisson et ce sont les parents qui doivent débourser le coût d’inscription d’une session.

Pour Jean-Sébastien Boies et Fred Gagnon, l’objectif est de permettre à tout un chacun de développer cette passion de la musique en maintenant de bons résultats à l’école. Avec le temps et les demandes du public, des catégories ont été créées pour les groupes d’âges 6-8, 9-12, 13-17, 18-25 et adultes.

L’entreprise embauche aujourd’hui une quinzaine de personnes «et nos meilleurs professeurs sont d’anciens élèves», conclut Fred Gagnon.

TC Media

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *