Actualités
04:01 25 octobre 2017

Un développement de 50M$ à Saint-Émile

CONSTRUCTION. Un nouveau développement résidentiel et commercial verra le jour à Saint-Émile, au printemps 2018. La première phase du Boisé Falardeau occupera une superficie de 558 000 pi2 afin d’y construire 280 unités. Le promoteur du projet, Terrain Dev, y construira des triplex, des jumelés et des maisons unifamiliales.

Le plan projeté de la première phase du Boisé Falardeau.

(Photo gracieuseté)

Ce nouveau quartier résidentiel de plus de 50M$ sera situé juste à l’est de la rue de Vénus, au nord de la rue de la Faune. Une nouveauté qui amènera certainement de nouvelles familles et devrait apporter une affluence supplémentaire pour certains commerces, mais plusieurs résidents s’inquiète du résultat de ces aménagements.

Le boisé vu du balcon d’un resident de la rue de Vénus.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Quelques locataires situés sur la rue de Vénus ont fait part de leur crainte de voir le boisé disparaître sans y laisser une lisière d’arbres mitoyenne. Le président de Terrain Dev, Patrick Bragoli, a confirmé que ce boisé sera entièrement coupé laissant place à une servitude pour Hydro-Québec. Par contre, de nombreuses zones vertes seront aménagées, tel un parc que la Ville de Québec devrait installer lors de la deuxième phase. Aussi, le Ruisseau de la montagne Saint-Charles passera à travers le développement où un sentier sera aménagé pour les promenades à pied et à vélo.

Le déboisement a débuté sur le site du projet.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Selon les plans obtenus du promoteur, trois nouvelles rues seront construites pour circuler vers les nouvelles résidences, dont une voie de deux kilomètres qui joindra de la Faune et George-Muir (Vézina). Ceci ne devrait toutefois pas augmenter la congestion routière. « L’étude de circulation démontre que notre projet n’engorgera pas plus le secteur sur les heures de pointe », précise le président. Il ajoute que deux voies seront ajoutées sur la rue de la Faune, une dans chaque direction. De plus, un feu de circulation sera installé à la hauteur de la nouvelle rue principale.

Le projet prévoit une aire commerciale avec une station-service et un Tim Horton. « Je sais qu’il y aura de nouveaux commerces et c’est une bonne chose pour l’économie locale, mais je ne comprends pas pourquoi il y aura un autre poste à essence », mentionne la propriétaire d’une pharmacie à proximité du projet.

Certains résidents ont avancés qu’il pourrait y avoir plus de 600 unités construites, mais le promoteur tient à préciser que, pour le moment, le seul lotissement autorisé par la Ville de Québec est la zone commerciale et les 280 unités. Les autres phases ne sont ni confirmées ni permises à ce stade-ci.

Le choix du nom « Boisé Falardeau » a été choisi en l’honneur d’un homme d’affaires connu dans la région, Denys Falardeau, décédé en février 2015. « Il était aussi un associé au projet et nous voulions mettre une rue à son nom, mais la Ville a expliqué que les rues du secteur sont liées aux planètes », conclut M. Bragoli.

Samson Geoffre


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette