Actualités
19:11 31 janvier 2017

L’Assemblée des Premières Nations bouleversée par l’attentat de Québec

HOMMAGE. Les chefs de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL) réunis mardi en assemblée à Wendake, ont tenu une minute de silence à la mémoire des victimes et de leurs proches.

(Photo TC Media – Archives)

Le chef de l’APNQL, Ghislain Picard « souhaite lancer un appel à la tolérance et incite les gouvernements à faire face avec courage au racisme qui afflige notre société », a déclaré l’Assemblée par voie de communiqué. « Il faut s’attaquer maintenant avec courage et vigueur à l’intolérance, à toute forme de discrimination et de racisme qui compromet l’avenir de nos sociétés. Pour y arriver, tous les responsables politiques doivent d’abord accepter de nommer ces plaies sociales, de les pointer du doigt et de les dénoncer publiquement et avec force, au risque de froisser les partisans de l’immobilisme », a commenté M. Picard.

Le grand chef de la nation huronne-wendat, Konrad Sioui, a joint sa joint pour dénoncer « la cruauté de cet acte ». « Ces tristes événements nous rappellent qu’en tant que leaders, il est de notre responsabilité de lutter contre l’ignorance et l’intolérance, tout comme il est de notre devoir de lutter contre plusieurs autres fléaux, incluant la violence et le suicide » a-t-il déclaré, en marge de la Semaine de prévention du suicide.

Les chefs des Premières Nations ont offert leurs prières et leurs condoléances aux familles et à la communauté tragiquement endeuillée par la fusillade qui a tué six personnes dimanche soir au Centre culturel islamique de Québec.

L’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est l’organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations.

TC Media

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *