Actualités
22:22 29 septembre 2012

Le bâtiment d’accueil du parc linéaire de la rivière Saint-Charles inauguré

Le pavillon d’accueil du parc linéaire de la rivière Saint-Charles, propriété de la Ville de Québec, a été inauguré ce matin, au 433 rue Delage. Il héberge, depuis le début de l’été, l’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles. Il sera ouvert au public au printemps 2013 lorsque les travaux de reconstruction du barrage Cyrille-Delage seront terminés.
Des extraits d’entrevues sont en ligne: pour cliquez sur le lien pour voir la vidéo de François Picard, Steeve Verret et Mélanie Deslongchamps.

Toiture en partie végétalisée, récupération de l’eau de pluie dans un réservoir construit sous le stationnement, récupération de l’eau de pluie de la toiture pour le fonctionnement des toilettes sont quelques unes des particularités du nouveau bâtiment d’accueil du parc linéaire de la rivière Saint-Charles. Ce pavillon aura coûté un million de dollars. D’une superficie de 230m2, ce pavillon héberge l’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles (A.P.E.L). Cet organisme à but non lucratif a comme principale mission «la protection du bassin versant de la prise d’eau potable de la ville de Québec sur la rivière Saint-Charles. Il alimente 250 000 personnes, explique Mélanie Deslongchamps, directrice générale de l’A.P.E.L. Nous sommes très heureux d’avoir ce nouveau local et un accès direct au lac car nous faisons régulièrement des suivis et des diagnostics du lac.»

Ce pavillon vert servira également de centre d’interprétation pour l’association.

Développer les abords de la rivière

Dès le printemps prochain, date de son ouverture au public, les randonneurs seront reçus dans cette station d’accueil avec des services comme les toilettes et un dépanneur. «Nous allons poursuivre le développement le long de la rivière Saint-Charles, confie Steeve Verret, responsable de l’environnement et conseiller municipal du district Saint-Émile/Lac-Saint-Charles. Nous allons installer des tables à pique-nique, des bancs. Nous souhaitons également développer, à moyen terme, le camping sauvage le long de la rivière.»

Les travaux du barrage se poursuivent

«Le barrage a 60 ans et sa vie utile est terminée», explique François Picard, vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec. Les travaux de sa reconstruction ont débuté cet été. «Le canal de dérivation est presque terminé, les pelles enlèvent le bouchon amont pour permettre à l’eau de circuler dans ce canal», poursuit-il. Et d’ici deux à trois semaines, dès que les bartadeaux seront terminés, les travaux de déconstruction du barrage pourront débuter. Le nouveau barrage va être érigé sur les fondations du barrage existant. Les travaux, d’un coût de 9 millions de dollars, devraient se poursuivre jusqu’au printemps prochain. A l’issue de ces aménagements, les randonneurs pourront emprunter une passerelle pour traverser la rivière et ainsi accéder au pavillon d’accueil du parc linéaire.

L’Actuel, membre du groupe Québec Hebdo

Isabelle Lemalefan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette