Actualités
20:44 22 mai 2015

Nouveaux feux de circulation pour la rue Bouvier

CIRCULATION. L’installation d’un nouveau feu de circulation est en cours en collaboration avec le ministère des Transports et la Ville de Québec à l’intersection de la rue Bouvier, de l’avenue des Replats et de la sortie de l’autoroute Félix-Leclerc, où l’on retrouve présentement quatre panneaux d’arrêt.

L’intersection de la rue Bouvier est l’une des plus complexes de la Ville de Québec. «Pour l’instant, c’est comme si on avait huit paires d’yeux à une seule intersection», a imagé Guillaume Paradis du ministère des Transports. La rue Bouvier et l’avenue des Replats comportent deux voies, en plus de l’entrée et de la sortie de l’autoroute Félix-Leclerc.

Malgré la complexité de la circulation à cette hauteur de la rue Bouvier, le conseiller en communication de la Ville de Québec, Sylvain Gagné, a laissé entendre que les accrochages dans le secteur ne constituaient pas un problème majeur.

Travaux sous deux juridictions

Les travaux font partie d’un projet conjoint entre le ministère des Transports et la Ville de Québec. Sylvain Gagné a fait savoir que Québec a profité des grands travaux en cours sur l’autoroute Félix-Leclerc pour apporter ses propres modifications à ce coin de rue. «On va optimiser la circulation dans le secteur avec des feux de circulation à chaque intersection», a-t-il expliqué. L’intersection devient problématique durant les heures de grand achalandage pour le moment.

Des îlots de virages à droite seront installés à l’entrée et à la sortie de l’autoroute Félix-Leclerc pour cette intersection, a affirmé M. Paradis du ministère des Transports. «On prévoit un accroissement de la circulation dans le secteur après les changements sur Félix-Leclerc, a-t-il ajouté. Les bretelles d’accès serviront à faciliter la circulation aussi bien à la sortie de l’autoroute qu’à son entrée sur rue Bouvier.»

Ce modèle d’intersection est déjà en place dans le secteur de la rue Bouvier, à la hauteur de la rue des Basses Terres. «Le modèle est testé et approuvé», a confirmé M. Gagné de la Ville de Québec. Les travaux, déjà entamés, devraient durer quelques semaines selon le conseiller.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *