Actualités
18:02 18 février 2015

Fouille à nu: des graffitis sur l’école secondaire Neufchâtel

ÉDUCATION. Le cas de l’école secondaire Neufchâtel n’a pas fini de faire couler l’encre. À leur entrée mercredi matin, les élèves et le personnel ont pu découvrir des graffitis sur les murs de l’établissement scolaire. La Commission scolaire de la Capitale a rapidement fait disparaître les messages inscrits à l’entrée, sur le côté ainsi que sur une affiche dans le stationnement.

Parmi les mots inscrits à la peinture, on pouvait y lire notamment «pervers» et «15 ans». À la sortie des élèves à l’heure du dîner, les graffitis avaient tous été effacés. Le Service de police de la Ville de Québec a ouvert une enquête.

Fouille à nu à l’école secondaire Neufchâtel

Lundi matin, le Journal de Québec rapportait l’histoire de cette adolescente de Québec qui aurait été fouillée «à nu» puisque la direction de l’école secondaire la suspectait de vendre de la drogue. Hier, la Commission scolaire de la Capitale a réagi et mentionne que la fouille a été effectuée selon un cadre d’intervention provincial.

Des règles révisées

Même si la Commission scolaire a confirmé qu’un examen des processus internes sera fait pour apporter des corrections si nécessaires, le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, a confirmé avoir mandaté un expert indépendant. De plus, le gouvernement pourrait bien examiner ces règles permettant aux commissions scolaires de fouiller les élèves. (I.C.)

Pour en savoir plus: Fouille sur une adolescente: légale dit la Commission scolaire de la Capitale

 

 Pour voir la vidéo: cliquez ici

Québec Hebdo

La Rédaction


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette