Actualités
16:00 16 mars 2015

Reprise du chantier d’élargissement de l’autoroute Henri IV

TRAVAUX ROUTIERS. La phase initiale devant mener à l’élargissement de l’autoroute Henri-IV (73) est amorcée. Le chantier entrepris par le ministère des Transports du Québec (MTQ) touche d’abord une portion entre l’autoroute Charest et le boulevard Wilfrid-Hamel. Il mettra la patience des automobilistes à l’épreuve, car il se poursuivra par phases sur plusieurs années.

La signalisation a été modifiée au cours de la nuit de dimanche à lundi. La circulation en direction nord est déviée sur des voies déviées vers un pont temporaire aménagé en bordure de la chaussée. Le MTQ projette au cours des deux prochaines années la réfection de quatre des 16 viaducs de cette artère très fréquentée. Les deux premières structures visées sont celles enjambant la rue Rideau et la rivière Lorette, près du parc Technologique.

Des travaux préparatoires ont été effectués dans le secteur à l’automne 2014. La reconstruction des quatre premiers viaducs d’ici la fin de l’été 2017 nécessitera un investissement 27M$. «Le choix de ces priorités est motivé par le fait que les ouvrages surplombant la rue Rideau, érigés en 1965 et 1968, ont tous deux atteint la fin de leur durée de vie utile. Tandis que les deux ouvrages au-dessus de la rivière Lorette, édifiés en 1968, présentent de multiples déficiences sans compter que leur gabarit actuel démontre une capacité hydraulique insuffisante», explique-t-on au MTQ.

Les premières interventions ont consisté à réaliser des aménagements provisoires tels que l’élargissement des chaussées, la construction d’un pont temporaire au-dessus de la rivière Lorette et la consolidation des glissières de sécurité de certaines structures. Les travaux de construction se dérouleront d’abord en direction sud à partir de mars 2015, puis en direction nord en 2016. Les travaux de finition et de remise en état des lieux sont planifiés pour 2017.

On précise au MTQ que «les nouveaux ponts sont conçus en prenant en compte les besoins futurs en matière de fluidité de la circulation. Ainsi, leur dimension permettra l’ajout éventuel d’une troisième voie. Par ailleurs, les nouveaux ponts franchissant la rivière Lorette auront une capacité hydraulique supérieure». Cela permettra un meilleur écoulement de l’eau et réduira les risques d’inondation dans le secteur.

Patience de mise

Au ministère des Transports, on concède que les automobilistes devront faire preuve de patience pendant plusieurs années lors de leurs déplacements sur l’autoroute Henri-IV. À la Ville de Québec, on prévoit que la circulation sera perturbée, mais on n’a pas le choix. L’élargissement est rendu nécessaire pour l’avenir du réseau routier régional. En contrepartie, il est prévu de réduire la cadence des travaux sur le réseau municipal.

Les travaux d’élargissement de l’autoroute Henri-IV s’échelonneront sur une période de 8 à 10 ans.

Lire aussi le texte portant sur les entraves routières prévues sur Henri-IV

Québec Hebdo

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette