Actualités
14:30 20 août 2015

Place publique ludique à Loretteville : Concept à l’essai

LORETTEVILLE. Des bancs, un piano, des jeux et des livres. À l’instar d’autres secteurs comme Saint-Roch et Limoilou, Loretteville a désormais sa place publique ludique.

Le concept est à l’essai, souligne la Ville de Québec. La promenade de la rue Racine a été aménagée par le Collectif le Banc pour que les résidents du secteur se «l’approprient».

«Si les quartiers centraux reçoivent beaucoup d’attention et accueillent de nombreuses interventions urbaines, artistiques et architecturales, les rues principales des quartiers plus excentrés méritent aussi notre attention!», mentionne le Collectif.

L’avez-vous remarquée ?

Depuis la mi-juillet, le commerçant Jonathan Meunier a vu plus d’un curieux découvrir la promenade de la rue Racine. «Ça amène des gens», se réjouit-il.

Le concept a piqué la curiosité de bon nombre d’autres résidents, sans toutefois qu’ils y fassent le détour. «L’aménagement est très beau, avec les fleurs», note Marc Lacombe. A-t-il pianoté, joué ? «Ce n’est pas nécessairement pour moi. Je laisse ça aux plus jeunes !»

Marie-Noëlle l’a remarqué, elle aussi : «Ma fille joue du piano, je me suis dit qu’on devrait passer». Un autre aménagement similaire dans le secteur Saint-Roch lui a beaucoup plu, «mais ici, je ne sais pas si [c’est populaire]», s’interroge-t-elle.

Lieu de rassemblement

Pour Louise Poirier, le véritable lieu de rassemblement des Lorettevillois, c’est le parc Jean-Roger-Durand. Elle verrait bien un piano y prendre place. En revanche, la rue Racine a bien besoin d’attention, soulignent des résidents. La rue principale a déjà été plus dynamique, se souvient Marc Lacombe. Quoi faire pour la revamper ? «On se pose souvent la question.»

Québec évaluera le succès du projet à l’automne, après qu’on ait rangé piano et jeux.

Le concept a «tellement connu de succès dans Limoilou qu’on s’est dit : “Pourquoi pas dans la Haute-Saint-Charles ?”», fait valoir Stéphanie Gaudreau, conseillère en communications pour la Ville de Québec. «Toutes les options seront mises sur la table» au moment du bilan, mentionne-t-elle.

Québec a investi 20 000 $ dans l’aménagement de la promenade de la rue Racine, grâce à l’Entente de développement culturel conclue avec le ministère de la Culture et des Communications.

 

Québec Hebdo

Monica Lalancette


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *