Actualités
17:56 16 janvier 2015

Une vigile pour Raïf Badawi devant l’Assemblée nationale à Québec

L’action a été captée par vidéo: 50 coups

INTERNATIONAL. Alors que le blogueur saoudien Raïf Badawi a vu ses flagellations reportées vendredi pour des raisons médicales, un groupe de citoyens s’est regroupé devant l’Assemblée nationale sur l’heure du dîner. Ils ont frappé dans leurs mains à 50 reprises au son du tambour pour symboliser les coups de fouet que le prisonnier a subi jusqu’ici. La vigile, organisée par les groupes locaux d’Amnistie internationale, avait pour but de soutenir l’homme condamné à 1000 coups de fouet, une amende et 10 ans de prison. Les autorités saoudiennes lui reprochent d’avoir «insulté l’islam» sur son site Internet Liberal Saudi Network. Sa conjointe, Ensaf Haidar, a trouvé refuge à Sherbrooke avec ses trois enfants. Les 50 premiers coups ont eu lieu le 9 janvier dernier. L’homme de 31 ans est incarcéré depuis 2012.

(I.C.) (Photo TC Media – Isabelle Chabot)

 

Selon la BBC, le dossier de Raïf Badawi sera revu par la Cour Suprême de l’Arabie saoudite à la demande du roi.

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

La Rédaction


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette