Actualités
11:57 29 juin 2015

Succès incontesté de l’édition 2015

FESTIVITÉS. Le Pow Wow 2015 à Wendake a vécu une année record avec près de 10 000 visiteurs sur les lieux au cours de la fin de semaine du 26 au 28 juin.

Pour le porte-parole de l’événement, Jason Picard-Binet, tout s’est déroulé pour le mieux lors de cette édition 2015. «On a rarement eu autant de visiteurs sur le site», a-t-il commenté. Organisé par Tourisme Wendake, le Pow Wow se voulait une occasion de partager les différentes cultures des Premières Nations.

Le Pow Wow, qui se tient traditionnellement chaque dernière fin de semaine de juin, a accueilli sa compétition de danse internationale. Une centaine de danseurs étaient inscrits toutes catégories confondues lors du début de la compétition samedi. «C’est une fierté pour eux de pouvoir venir danser devant une foule aussi nombreuse que la nôtre ici à Wendake», a fait savoir le porte-parole. Cette année, Wendake a accueilli des danseurs aussi bien du Canada que des États-Unis, ainsi qu’un groupe de batteurs de l’Arizona.

La compétition comporte cinq catégories de danse divisée entre les âges et le sexe des participants. Elle compte en tout une trentaine de catégories. Un montant total de 30 000$ est remis en tout et pour tout aux gagnants de chaque catégorie. «Pour les danseurs, ça devient comme un mode de vie, a expliqué Jason Picard-Binet. Le montant que les danseurs gagnent sert à payer le voyage vers la prochaine compétition. Ils font le tour des Pow Wow durant tout l’été, du début juin à la fin septembre.» Des compétitions de chants et de percussions ont aussi eu lieu au cours de la fin de semaine.

Spectacles animés

La troupe de danse Sandokwa de Wendake a ouvert le bal vendredi soir sous la direction de Steeve Gros-Louis. Ils ont assuré la première partie du groupe rap Loco Locass à la première soirée des festivités. Un invité innu, appelé DJ MadEskimo, a poursuivi le travail lors de la soirée du samedi, avec un son mélangeant musique électronique et chant traditionnel. Le rappeur Samian a suivi, soulevant l’ambiance dans la foule. La soirée du dimanche soir était assurée par le groupe Sondaki dont on qualifie la musique d’électro-native.

En plus des nombreux visiteurs, plusieurs kiosques d’artisanat en provenance des quatre coins du Québec se sont installés sur les lieux le temps des célébrations. «On avait une quarantaine de kiosques d’un peu partout, a expliqué Jason Picard-Binet. Ça permet aux communautés qui viennent d’ailleurs d’exposer leur propre création au public.» Parmi les autres activités du weekend, on comptait aussi un tournoi de Crosse et de l’animation pour les plus jeunes par l’équipe des fêtes de la Nouvelle-France.

Québec Hebdo

Benoit Prisca


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette