Actualités
01:30 30 juillet 2015

Trois jeunes de Québec en Chine pour brasser des affaires

ÉCONOMIE. La promotion économique du Québec est entre les mains de trois jeunes de la région. Catherine Laquerre, Pierre-David Otis et Michel Kingma-Lord ont mis le cap sur la Chine le 28 juillet. Ils font partie d’un groupe de 40 jeunes Canadiens envoyés en mission économique par l’organisme Global Vision.

Dans l’ordre : Michel Kingma-Lord résident de Cap-Rouge, Pierre-David Otis de Sainte-Foy et Catherine Laquerre de Loretteville. (Photo TC Media – Monica Lalancette)

«Il n’y a personne qui va me laisser représenter l’industrie touristique à ses frais, pour vrai, en Chine. Il te faut un tremplin quelconque et c’est ce qui aide les jeunes», fait valoir Pierre-David Otis, 23 ans, qui participe au programme pour une deuxième année.

Convaincre les entrepreneurs

Avant d’amadouer l’Asie, le trio a d’abord dû convaincre les gens d’ici de les appuyer.

Pour vendre leurs services de représentation, ils ont pigé leurs stratégies dans leurs livres d’école ou dans leurs expériences personnelles, mais surtout à travers un réseau de contacts. Le défi est de taille, note Michel Kingma-Lord : «Soit [les entrepreneurs] n’ont pas pensé au marché chinois, soit ils préfèrent aller avec l’Europe. Parce qu’on est à l’Est, il faut quand même que ça traverse le Canada». Le jeune homme de 25 ans a travaillé en étroite collaboration avec un homme d’affaires de Québec.

Pour Pierre-David et Catherine, «tout a commencé avec l’Office de tourisme de Québec. Ils nous ont ouvert leurs livres», décrit-il. Leur principale carte de visite pour se trouver des alliés : le vol direct qui reliera Montréal à Beijing dès septembre. «Ça, c’est vraiment gros pour l’industrie du tourisme», souligne Catherine, étudiante en tourisme, âgée de 18 ans.

«Opportunité en or»

Une fois en sol chinois, le programme du groupe sera réglé au quart de tour. Les jeunes visiteront les ambassades et participeront à diverses réceptions et tables rondes économiques. Le réseautage sera au cœur de leur mission.

De retour à Québec, le trio se mettra à nouveau en mode recherche, mais cette fois, pour du travail. «C’est une opportunité en or pour l’employabilité. Pour dire : C’est concret. Je n’ai pas juste étudié en administration, j’ai rencontré des patrons d’entreprises, je leur ai fait un pitch, j’ai fait des documents officiels, j’ai amassé des fonds et je les ai représentés lors d’une mission commerciale en Chine», énumère Michel.

C’est l’expérience qui compte, ajoute Catherine. «Quand j’ai vu que je pouvais faire quelque chose pour mon pays, je me suis dit : “Je veux le représenter !”»

Catherine Laquerre, Pierre-David Otis et Michel Kingma-Lord reviendront de Chine le 15 août.

 

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *