Actualités
13:30 24 novembre 2015 | mise à jour le: 24 novembre 2015 à 13:30 temps de lecture: 3 minutes

Des assemblées citoyennes pour améliorer la vie à Lac-Saint-Charles

COMMUNAUTÉ. Comment améliorer la vie à Lac-Saint-Charles? La Table des partenaires du milieu a fait l’exercice de poser la question aux citoyens.

Être au courant de ce qui se passe dans leur communauté et y renforcer l’entraide, mais aussi améliorer le transport en commun: autant d’enjeux qui préoccupent les  résidents de Lac-Saint-Charles, rapporte Martine Allard, organisatrice communautaire. (Photo gracieuseté – Clara Houle, Table des partenaires de Lac-Saint-Charles)

En 2013, la communication, les opportunités de rassemblement et l’entraide faisaient défaut à Lac-Saint-Charles. C’est le constat auquel en était arrivée la Table des partenaires du milieu, au terme d’assemblées citoyennes comme celles qui se sont déroulées les 9 et 17 novembre dernier.

«Deux ans plus tard, on voulait voir s’il y avait des besoins non répondus», explique l’organisatrice communautaire au CIUSSS de la Capitale-Nationale, Martine Allard, également responsable de la Table des partenaires de Lac-Saint-Charles. «Où en est-on? Est-ce que c’est toujours d’actualité? Est-ce qu’on va dans le bon sens?»

En marge des assemblées, des vox-pop ont été réalisés un peu partout dans les quartiers. «Des dizaines de personnes ont été sondées», se réjouit Mme Allard.

En 2015, indique-t-elle, la communication préoccupe toujours les citoyens: «ils veulent savoir ce qu’il se passe dans la communauté»; l’amélioration du transport en commun est également parmi leurs priorités, de même que les lieux de rassemblement, et l’entraide – par exemple avec la création d’une activité de troc, détaille l’organisatrice communautaire.

Mobilisation citoyenne

Pour atteindre ces objectifs, la mobilisation des résidents de Lac-Saint-Charles est primordiale, note Martine Allard, qui fait valoir que les initiatives qui sont nées des assemblées citoyennes de 2013 – le marché public en été, la Féérie du lac en hiver, l’embauche d’un travailleur de milieu – ont pu perdurer grâce à l’engagement des gens.

«Si personne ne se manifeste, on ne pourra pas mener les projets à bout de bras», expose Mme Allard.

La Table des partenaires de Lac-Saint-Charles invite donc la population à communiquer avec elle, «pour nous dire qu’ils sont intéressés par telle ou telle thématique, même s’ils ont juste un peu de temps à donner», complète Martine Allard.

Les organismes membres de la Table se rencontraient le 24 novembre dernier pour colliger toute l’information reçue et orienter son action.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *