Actualités
13:26 23 septembre 2015 | mise à jour le: 23 septembre 2015 à 13:26 temps de lecture: 3 minutes

«L’arnaque grands-parents» frappe encore à Québec

VOL. La fraude qui consiste en une sollicitation par téléphone auprès des aînés a fait une autre victime dernièrement dans la région de Québec. Croyant que son petit-fils se trouvait en prison, Sylvie Pagé (nom fictif) a donné la somme de 4000$ aux fraudeurs.

Les arnaqueurs communiquent par téléphone avec leur victime, prétendent être des amis ou des petits-enfants et utilisent les sentiments pour prendre des aînés au piège. (Photo @Deposit/HighwayStarz)

«J’ai reçu un appel d’un homme qui s’est présenté comme un chef de police et qui m’a annoncé que mon petit-fils était en prison. Je devais alors payer sa caution pour qu’il retrouve sa liberté. J’ai même prononcé son nom malgré moi en début de conversation», a raconté Mme Pagé.

Croyant réellement que son petit-fils avait besoin d’aide, Sylvie Pagé a donné son adresse afin qu’un agent puisse venir récupérer l’argent chez elle. Quant au fraudeur au bout du fil, il demandait à sa «grand-mère» de ne pas aviser ses parents, lui qui avait honte d’avoir été arrêté pour ivresse au volant. À sa sortie de prison, il devait ensuite se rendre chez sa grand-mère pour souper.

Un retrait qui ne soulève aucun soupçon

Tout de suite après avoir raccroché, la dame s’est dirigée vers la Banque Nationale afin de retirer 4000$. «Là-bas, ils ne m’ont même pas demandé pourquoi je faisais un si gros retrait. Pourtant, ça ne m’arrive pas tous les jours.»

Une fois l’argent donné au voleur, Mme Pagé attendait son petit-fils pour le repas. Vers 19h, inquiète de ne pas le voir arriver, elle décide de communiquer avec lui. «Je l’ai appelé sur son cellulaire. Il m’a dit qu’il avait été à l’école toute la journée, qu’il ne buvait pas et qu’il n’avait même pas de permis de conduire. C’est à ce moment que j’ai tout compris», a expliqué la victime.

Des fraudes par vague

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) rapporte une quinzaine de fraudes de ce genre depuis janvier sur les territoires de Québec et de Lévis. «Le nombre de fraudes n’a pas augmenté depuis les dernières années, mais ces crimes se produisent par vague», a mentionné l’agent de communication de la SPVQ, Pierre Poirier.

Ce dernier confirme tout de même qu’il est nouveau pour la police de voir les voleurs se déplacer jusqu’au domicile de leur victime.

Toujours selon le service de police, il est important de valider les informations auprès du principal intéressé même si les fraudeurs tentent de vous en dissuader, de ne jamais divulguer vos informations personnelles et finalement, de dénoncer la fraude à votre service de police.

À ce jour, aucune arrestation n’a été faite dans ce dossier.

 

 

À LIRE ÉGALEMENT:

Attention au «grandson scam»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *