L'Actuel
09:46 12 octobre 2021 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 14:53 Temps de lecture: 2 minutes

Moins d’asphalte à l’école La Passerelle

Moins d’asphalte à l’école La Passerelle
Photo: Photo gracieuseté

Une activité communautaire et éducative de déminéralisation a eu lieu le 15 septembre dernier, dans le cadre du réaménagement de la cour de l’école La Passerelle, à Lac-Saint-Charles.

Le personnel de l’école et les élèves ont participé à cette activité qui consistait à enlever à la main de l’asphalte pour préparer le sol à recevoir des végétaux et permettre une meilleure infiltration des eaux pluviales. Le Conseil régional de l’environnement (CRE) Capitale-Nationale a supervisé le déroulement.

L’activité a mené à une déminéralisation de plus de 340m² d’asphalte, enlevant jusqu’à 40 tonnes de matière imperméable, grâce à la participation de 538 élèves. La coopération de partenaires régionaux a permis d’assurer la sécurité, la santé et le bon déroulement tout au long de l’activité auprès des élèves.

Canopée augmentée

«Ce projet, en plus d’augmenter la canopée du secteur, vise à rendre plus perméable la cour d’école en venant enlever de l’asphalte pour faire respirer le sol. Cela permet, en plus d’offrir une cour grandement embellie, de limiter les risques sur la santé tant des élèves que de toute la communauté vivant dans le quartier», a exprimé Florian Burkhard, chargé de projets en infrastructures vertes au CRE Capitale-Nationale.

«Nos élèves étaient fiers de collaborer et de contribuer à rendre leur milieu de vie plus attrayant.  Les élèves ont réalisé qu’en travaillant tous dans le même sens, ils étaient en mesure de réaliser de grandes choses», a déclaré quant à lui Nicolas de Grandpré, directeur de l’école primaire.

Le projet a été réalisé dans le cadre du projet Ville Éponge, une initiative du CRE qui vise à favoriser l’essor d’infrastructures vertes pour la gestion des eaux pluviales en milieu bâti en unissant les efforts de la communauté.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *