L'Actuel
13:38 1 juin 2021 | mise à jour le: 1 juin 2021 à 13:40 temps de lecture: 4 minutes

Espace Innovation Chauveau: les résidents se sentent lésés

Espace Innovation Chauveau: les résidents se sentent lésés
Photo: /Photo Métro Média - Perrine Gruson

PROJET. Le secteur longeant l’autoroute Henri IV, de Chauveau au boulevard Saint-Claude, verra dans les prochaines années le projet du Groupe Dallaire Espace Innovation Chauveau se concrétiser. Alors qu’au départ, le projet devait comprendre des unités d’habitation, celui-ci a été modifié pour devenir un parc technologique. Les résidents des rues de l’Astrolabe à George-Émile Lapalme s’inquiètent de ce qui se profile à l’horizon, en particulier de la pollution sonore et visuelle.

À l’arrière des résidences de la rue George-Émile Lapalme, le cadre est encore bucolique, bien qu’on entende des camions reculer non loin de là. Mais plus les années passent, plus le projet qu’on avait présenté aux citoyens se transforme à leur détriment.

«Au début le projet, ça devait être des maisons. Puis, c’est devenu un parc technologique, et c’est en train de devenir un parc industriel. Un entrepôt de pneus, expliquez-moi ce que ça a de technologique?», questionne André Bourassa, résident de la rue George-Émile Lapalme. L’enseignant du primaire à la retraite se dit inquiet, déçu et en colère. «Je suis pour un certain développement. Mais la perte de jouissance est grande. Le bruit et la mauvaise qualité de l’air diminuent notre qualité de vie», explique-t-il.

Pour le moment, l’entreprise Panthera est installée dans le parc, tout comme l’entrepôt Simons. L’entreprise de fibre optique Coractive, Dalco construction, et l’entreposage de pneus Stox seront les prochains à s’installer, bénéficiant du changement de zonage qui permet l’entreposage, qui avait été changé au profit de Simons, et non modifié par la suite.

Le conseil de quartier préoccupé

«On n’a pas notre mot à dire», s’inquiète Katia Gaudreau, membre du conseil de quartier des Châtels. Mme Gaudreau est préoccupée face au futur projet et de la capacité d’écoute du groupe Dallaire et de la Ville. «On avait demandé 150 mètres entre les terrains des résidents et les entreprises. 30 mètres ont été retenus», illustre-t-elle.

Elle se préoccupe également de la coupe d’arbres que groupe Dallaire a effectué et du reboisement promis, tout comme du futur bassin de rétention autour du ruisseau Sainte-Barbe, aménagé par la Ville, qui ne répond pas aux attentes des citoyens du coin. «Le projet sera visuellement intéressant, mais il n’y aura rien pour le bruit», s’alarme-t-elle. Une inquiétude partagée par André Bourassa. «Ils font de l’argent, mais ils ne font pas des heureux», confie-t-il.

«La Ville devrait s’assurer que Dallaire respecte la norme. […] On aimerait que l’avis des citoyens soit pris en compte. Les gens étaient prêts à avoir des immeubles, maintenant ce sont des entrepôts, ce n’est pas ce qui avait été promis. On veut avoir notre mot à dire, avant les appels d’offres», fait valoir la représentante du conseil de quartier.

Groupe Dallaire a décliné notre demande d’entrevue concernant le développement.

Une évaluation prudente

Dans l’évaluation d’impact sur la santé concernant le projet, réalisée par des experts de l’Université Laval, des réserves sur les conséquences pour la population ont été mises de l’avant, alors que les détails du projet n’étaient pas encore connus lors de la rédaction, à l’été 2018. Voici cependant des extraits de la conclusion: «Malgré la vigueur économique qu’un tel projet peut  apporter, plusieurs éléments devraient être approfondis avant d’aller de l’avant avec le projet. Des études de circulation, de bruit et de la qualité de l’air devraient être réalisées (…) Malgré la volonté de mettre en place des rues conviviales, des services de proximité, des espaces de rencontre et des  mesures de protection contre les nuisances, la quantité importante d’inconnus fait en sorte que la vigilance est de mise pour faire de l’Espace d’innovation Chauveau un milieu de vie florissant plutôt qu’un milieu industriel enclavé».

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *