Économie
13:27 19 mars 2021 | mise à jour le: 19 mars 2021 à 13:27 temps de lecture: 3 minutes

Une retraite bien méritée

Une retraite bien méritée
Photo: /Photo Métro Média - Perrine GrusonAndré Robert quitte les affaires le cœur léger.

Commerce. La boutique pour hommes Mode André Robert fermera bientôt ses portes, 35 ans après l’ouverture du commerce par son propriétaire du même nom. L’entrepreneur quitte le milieu des affaires le cœur léger pour profiter de la vie, faire du vélo et voir son petit-fils.

Même s’il a ouvert son commerce en 1986, André Robert est un jeune futur retraité. À 57 ans, il avoue ne pas avoir besoin de travailler, mais surtout ne plus vraiment avoir le goût. «Ma décision était prise avant la pandémie. Ça a juste confirmé mon choix», explique-t-il. S’il admet que la plupart des entrepreneurs comme lui ont trouvé la pandémie «raide», il est persuadé que collectivement, on en retirera quelque chose de positif, comme un retour à des valeurs familiales et un recul nécessaire face au train-train quotidien.

L’institution lorettevilloise, rare petit commerce de vêtements

Est-ce que l’essor de la vente en ligne du prêt-à-porter a précipité la décision d’André Robert? Pour lui qui compte sur une clientèle fidèle et régulière, ce n’est pas un problème. «Ce qui est vendu en ligne, c’est rarement la même affaire que ce qui est montré. Si tu es attiré par le prix, l’achat est à l’aveugle, tu n’as aucune idée de comment ça va te faire», déplore celui qui n’a pas vraiment senti de différence au niveau de son chiffres d’affaires. Pour lui, le service personnalisé et les fournisseurs de qualité font toute la différence

Pas de projet professionnel

«Après ça, c’est la retraite, je n’ai pas de projet professionnel. Je n’ai plus besoin de travailler», fait-il valoir. Il ne dit toutefois pas non à autre chose par la suite, pourquoi pas la politique? Mais toujours si l’ouvrage est en adéquation avec ses valeurs, aux dires de celui qui habille plusieurs politiciens.

Tout son inventaire est en liquidation et André Robert n’arrête plus depuis qu’il a annoncé à sa clientèle sa vente de fermeture, il croit d’ailleurs que la boutique du boulevard de l’Ormière sera vide d’ici la fin mai.

André Robert est ouvert à se faire racheter le commerce et étudiera les offres des personnes éventuellement intéressées.

Vague d’amour sur les réseaux sociaux

À n’en pas douter, le commerce d’André Robert était apprécié. Les témoignages de clients fidèles affluent sur sa page Facebook pour vanter son service et se désoler de la fermeture prochaine.

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *