L'Actuel
11:40 4 février 2021 | mise à jour le: 4 février 2021 à 20:50 Temps de lecture: 3 minutes

Objectif: diminution de 50% des accidents mortels

Objectif: diminution de 50% des accidents mortels
La Ville de Québec prévoit déployer de nouveaux afficheurs de vitesse mobiles sur son territoire. /Photo gracieuseté – Archives

Prévention. La Ville va de l’avant avec sa Stratégie de sécurité routière et investit 13,8 M$ dans diverses interventions cette année sur son territoire. D’ici 2024, ce plan a comme objectif de n’avoir aucune collision mortelle ou grave autour des écoles et voir une diminution de 50% ou plus des collisions mortelles ou graves sur son territoire.

La Ville de Québec dresse un bilan positif des actions menées en 2020 dans le cadre du déploiement de sa Stratégie de sécurité routière 2020-2024 et annonce les projets qui seront réalisés sur le réseau cette année.

«La Ville peut faire beaucoup d’actions, mais il faut aussi que les citoyens nous suivent dans nos démarches.»
-Marc des Rivières

La protection des piétons est priorisée par la Ville. /Photo gracieuseté – Ville de Québec

Parmi les actions complétées l’an dernier, soutient Marc des Rivières, directeur du service des Transports et de la mobilité intelligente, la Ville a construit 37 trottoirs représentant une distance de 11,9 km pour un total de 5,8M$. Quatre traverses, équipées de panneaux lumineux à pulsation rapide, ont été installées notamment sur l’avenue De Salaberry (modernisation), la rue Saint-Vallier Ouest, le boulevard de la Chaudière et la rue de la Faune.

Quatre sites accidentogènes ont été corrigés dont ceux de la rue Bouvier, entre le boulevard des Gradins et l’accès au Costco, la 18e Rue, entre la 1re et la 8e Avenue, l’intersection boulevard du Lac et boulevard Henri-Bourassa et celle de l’avenue Honoré-Mercier et les rues Saint-Jean et Saint-Joachim. Un investissement total de 640 000$. Elle a également investi 250 000$ pour l’achat de 35 afficheurs de vitesse qui seront déployés sur son territoire ce printemps.

Actions pour 2021

«La limite de vitesse sera notre pierre angulaire», précise Marc des Rivières. Ainsi, le pourcentage des rues affichant une limite de 50 km/h passera de 81% à 25%. Celui de 40 km/h atteindra 13% alors que celui des rues affichant une vitesse de 30 km/h, qui se chiffre à 17%, passera à 60%. Ces modifications imposeront la mise en place de quelque 7000 panneaux de signalisation qui seront installés entre les mois de mai et octobre.

La Ville doit investir 6,5 M$ pour la construction de 12,7 km de trottoirs dans les arrondissements La Cité-Limoilou (520 m), Les Rivières (2925 m), Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge (2050 m), Charlesbourg (2355 m), Beauport (3204 m) et La Haute-Saint-Charles (1720 m).

Quant au cheminement scolaire, 24 projets sont sur la table dont ceux de La Cité-Limoilou (huit écoles), Les Rivières (trois), Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge (trois), Charlesbourg (cinq), Beauport (une) et La Haute-Saint-Charles (cinq).

La collaboration des conseils d’arrondissements et de quartier et les conseils d’établissements scolaires sont aussi mis à profit. Des rencontres sont prévues afin d’entendre leurs propositions sur les limites de vitesse à imposer, les cheminements scolaires à compléter et les projets de mobilisation citoyenne liée à la Stratégie de sécurité routière.

«On va rencontrer les élus de chaque arrondissement afin de déposer le plan de modification des limites de vitesse afin de le faire valider. Il sera ensuite accessible sur le site web de la Ville», a commenté André Turcotte, inspecteur et commandant du soutien des opérations policières au Service de police de la Ville de Québec.

Sondage Léger sur le respect de la vitesse

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Stephen Corneau

    Comme si le fait de baisser la vitesse allait arranger les choses. Il y a encore des personnes qui roulent 100 km/h dans des zones scolaires et pas de policier pour les arrêter. Donc c’est encore un coup d’épée dans l’eau. Je suspecte même que cette stratégie est pour ralentir les autos au profits de la lubie du tramway à Labeaume.