L'Actuel
09:15 31 janvier 2021 | mise à jour le: 31 janvier 2021 à 09:48 temps de lecture: 2 minutes

Pollution visuelle au parc du mont Bélair

ENVIRONNEMENT. Le secteur du mont Bélair est aux prises avec un problème visuel qui ne cesse de s’amplifier. Beaucoup de raquetteurs et d’adeptes de ski hors-piste délimitent leurs sentiers en apposant illégalement de petits drapeaux, des rubans ou des cannettes de peintures de couleur vive sur les arbres.

Loin de minimiser la situation, Sébastien Théberge, membre de l’organisme Mont Bélair Découvertes, parle plutôt d’un problème de plus en plus difficile à gérer. «Ce qui est dommage, c’est de voir qu’il y a des gens qui s’approprient des zones ou qui ne comprennent tout simplement pas quel est l’impact visuel que cela peut avoir.»

Sillonnant ce secteur depuis 1985, il note que ce phénomène, quoique marginal il y a quelques années, devient récurrent et s’amplifie. «Le public recherche des endroits pour pratiquer leur sport hivernal, d’autant plus qu’avec les mesures restrictives liées à la pandémie, un bon nombre d’endroits ne sont plus accessibles au public. Malheureusement, ils ne viennent pas enlever ces repères à la fin de la saison.»

Sébastien Théberge rappelle qu’il y a un principe de base pour n’importe qui pratiquant les sports de plein air, celui de ne pas laisser de trace. «On est au début de ce parc et déjà, cette année, c’est incroyable ce qui se passe. Il y a une grande sensibilisation à faire sur le comment se comporter lorsqu’on visite un tel lieu.»

De la peinture en aérosol est parfois utilisée pour baliser les sentiers. /Photo gracieuseté – Sébastien Théberge

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *