L'Actuel
09:44 7 janvier 2021 | mise à jour le: 22 décembre 2020 à 13:07 temps de lecture: 14 minutes

Les moments marquants de 2020 (4/4)

Les moments marquants de 2020 (4/4)
Photo: FOTQGRAFSKI KOBUSINSKI-602603997/Photo 123 RF

RÉTROSPECTIVE. En ce début d’année, L’Actuel vous propose un retour sur des événements locaux qui ont retenu l’attention au cours des mois d’octobre à décembre.

Octobre

Nomination de Gérard Deltell

Le député de Louis-Saint-Laurent avait appuyé le député Erin O’Toole lors de la course à la direction de 2017. /Photo capture d’écran.

Le député fédéral de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell, devient le premier Québécois nommé leader parlementaire du parti conservateur à Ottawa. Il accepte cette fonction avec humilité. Pour lui, ce travail se compare à celui d’un chef d’orchestre qui fait la circulation dans son équipe pendant les travaux parlementaires.

Politicien depuis 12 ans, dont cinq années à Ottawa, il souligne que devenir député est une fonction qui ne lui appartient pas. «Elle nous est prêtée. On a l’air de s’engueuler à longueur de journée avec des adversaires, mais c’est seulement pendant la période de questions.» Il mentionne que le meilleur politicien est celui qui écoute le plus pour mieux parler après et non celui qui parle tout le temps et qui n’écoute personne.

Texte original – Gérard Deltell savoure chaque minute en politique

Solution à la fibrose kystique

Le Trikafta se prend sous la forme de capsules trois par jour. /Photo gracieuseté

Léonie et William Côté, qui résident dans le quartier Saint-Émile, remuent ciel et terre pour obtenir gratuitement du Trikafta. Mais voilà, le médicament qui est une solution à la fibrose kystique, produit par Vertex pharmaceutiques, coûte 400 000$ par année. Léonie, qui reçoit le médicament depuis le 10 juillet en attendant sa greffe, a vu sa capacité pulmonaire augmenter en peu de temps. Elle est passée de 29% à 39%. «Même les médecins ne s’attendaient pas à cela. Le plus gros changement a été au niveau de ma qualité de vie. Ma situation s’est améliorée en un peu plus d’une semaine.»

Son frère, William, son cadet de deux ans, espère lui aussi profiter des bienfaits du Trikafta le plus tôt possible. La mère de Léonie et William, Anne Bernier, mentionne que la mise en marché de la molécule aux États-Unis remonte au 20 octobre 2019. Mme Bernier précise que le Canada devait déposer en juillet une loi établissant un prix plafond des médicaments de maladies rares. «Lorsque Vertex a vu le projet de loi tel qu’il était, elle a décidé de ne pas le soumettre. Par la suite, le Canada a demandé des recommandations de la compagnie et reporté l’adoption de ce projet de loi modifié en janvier.»

Texte original – Le Trikafta: la solution à la fibrose kystique

Honneur pour Trudel Alliance

Les frères Jonathan et William Trudel. /Photo Métro Média – Archives

Trudel Alliance se classe premier dans le secteur immobilier au Québec et 4e position au Canada. Ce 32e classement annuel du palmarès des leaders de la croissance canadienne (Growth List) paraît à la mi-novembre. L’entreprise québécoise se classe également en 47e position au pays, toutes industries confondues. Ce classement regroupe les entreprises canadiennes en fonction de la croissance de leur chiffre d’affaires sur cinq ans. Trudel Alliance, propriété des frères Jonathan et William Trudel, a connu une progression de revenus de 1875% durant cette période.

Texte original – Trudel Alliance couronné champion

Novembre

Salon du livre virtuel

Les auteures Diane Veillette et Josée Mensales en conférence l’an dernier. /Photo gracieuseté

Une cinquantaine d’auteurs autochtones de toutes générations participent à la 9e édition du Salon du livre des Premières Nations. Le comité organisateur opte pour une formule entièrement virtuelle qui pourrait perdurer en partie après la pandémie. Cette formule permet au public de découvrir ce salon et pour d’autres, incapables de se déplacer en raison de la pandémie, d’y participer dans le confort de leur foyer. Des discussions d’auteurs, des entrevues en direct, des déjeuners-poésie et des spectacles sont au calendrier.

Cette première programmation numérique offrira également des balados littéraires sur différentes thématiques. Les organisateurs présentent une lecture du romancier, essayiste et scénariste Thomas King. Membre de l’Ordre du Canada et deux fois en nomination pour le Prix du Gouverneur général, il est souvent décrit comme l’un des meilleurs auteurs autochtones contemporains en Amérique du Nord.

Texte original – Culture autochtone: un salon du livre virtuel

Danika Sioui forge sa signature musicale

L’interprète wendate souhaite percer le marché américain d’ici trois ans. /Photo gracieuseté

Danika Sioui, originaire de Wendake, prend tous les moyens pour vivre sa passion de chanter. Elle définit son style musical comme très pop aborigène, jonglant avec divers instruments et sonorités rappelant son souffle autochtone. La jeune femme de 25 ans raconte que ses choix se sont précisés en 5e secondaire. Le 20 juin dernier, elle lançait son premier single intitulé Circus officialisant sa carrière artistique professionnelle.

Ce fut l’occasion pour elle de se remémorer cette passion de la musique que lui a transmise son père lorsqu’elle était jeune. «La vente va bien, mais j’ai tout fait, toute seule. J’ai mis mon argent et mes connaissances. Je ferais ça différemment aujourd’hui et j’engagerais des firmes de médias et de relations de presse.» La chanteuse planche en ce moment sur son premier album, paroles et musique, qui regroupera entre huit et 10 titres. Enregistré dans un studio de Stoneham, sa sortie est prévue en mai ou juin 2021.

Texte original – Danika Sioui forge sa signature musicale

Décès de Max Gros-Louis

Max Gros-Louis décède le 14 novembre à l’âge de 89 ans. /Photo gracieuseté

La Nation huronne-wendat perd l’un de ses piliers. Max Gros-Louis décède le 14 novembre à 89 ans. Il a été élu grand chef entre 1964 et 1984, entre 1987 et 1996 et entre 2004 et 2008. Privilégiant l’échange et la diplomatie, il est un des membres fondateurs de la Fraternité des Indiens du Canada (ancêtre de l’Assemblée des Premières Nations. Il est fait officier de l’Ordre national du Québec en 2011 et membre de l’Ordre national du Canada en 2016.

Au fil du temps, son implication dans la cause autochtone l’a conduit un peu partout dans le monde. Sa participation à la Table des Premières Nations a fait en sorte qu’il est devenu durant une époque, celui qui personnifiait l’image de la Cause. Max Gros-Louis a été vice-président fondateur de l’Association des Indiens et des Inuits du Québec, vice-chef national à l’Assemblée des Premières nations, vice-chef à l’Assemblée nord-américaine des Premières nations et vice-chef de l’Assemblée mondiale des Premières nations. Il a été un Grand Chef marquant de la Nation huronne-wendat.

Texte original – Décès de l’ancien Grand Chef Max Gros-Louis

Élections à Wendake

Rémy Vincent, nouveau grand chef de la Nation huronne-wendat. /Photo gracieuseté

Le 18 novembre, Rémy Vincent déloge Konrad Sioui qui sollicitait un 4e mandat comme grand chef de la Nation huronne-wendat. Le nouvel élu veut redonner la parole aux Chefs familiaux à qui revient principalement la prise des décisions. Ancien Chef de famille, Rémy Vincent avait démissionné en août afin de solliciter le poste de grand chef. Il souligne que le nouveau siège qu’il occupe est une tout autre chose. Rémy Vincent précise qu’il a toujours démontré un intérêt particulier pour la politique.

Il souligne avoir une vision différente du développement économique et pour la défense du territoire. Il entend également rebâtir des ponts avec les autres nations autochtones et ses voisins immédiats. Dans un dossier de territoire avec les Innus, il précise vouloir reprendre le dialogue. Pour lui, il n’est pas question de céder un territoire. Le nouveau grand chef avoue que son expérience en politique lui a amené l’expertise nécessaire pour relever ce nouveau défi.

Texte original – De nombreux défis à relever à Wendake pour Rémy Vincent

Centre AcrobatX Yves-Laroche

Les cinq nouvelles rampes en acier galvanisé offriront toutes une inclinaison standard de 30 degrés. /Photo gracieuseté

Une page d’histoire se tourne le 11 novembre au centre AcrobatX Yves-Laroche alors que les rampes d’eau, servant depuis 2005, sont détruites. Une situation qui engendre un brin de tristesse pour le directeur général Jonathan Martin. La demande faite au programme d’aide financière pour les infrastructures sportives devrait recevoir une réponse imminente des autorités gouvernementales. La règle stipule qu’un projet ne peut recevoir que les deux tiers de subventions. Il reste donc un montant d’environ 900 000$ à dénicher pour le centre.

Texte orginal – Les yeux vers l’avenir à Lac-Beauport

Ensemble résidentiel

La démolition de l’ancienne école est prévue en 2021. /Photo Métro Média – Archives

La Ville dépose en novembre son programme des immobilisations pour les cinq prochaines années financières. Raymond Dion, président de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles, espère que plusieurs projets attendus depuis quelques années seront réalisés en 2021. Le conseiller municipal indépendant du district Loretteville-Les Châtels souhaite que la Ville officialise la construction d’une piscine dans le secteur Neufchâtel.

Ce dossier, discuté depuis 2015, a déjà reçu l’appui des résidents lors du dépôt d’une pétition contenant 600 noms l’an dernier. La démolition du garage des travaux publics de La Haute-Saint-Charles situé sur la rue Martel offrirait l’occasion à la Ville d’y aménager un espace vert avec un module de jeux 0-5 ans.

Texte original – Divers projets d’immobilisation attendus à Loretteville

Décembre

Postes Canada

Le point d’arrivée à Québec des colis destinés aux divers centres locaux de Québec. /Photo gracieuseté

La période des Fêtes de 2020 promet d’être exceptionnelle pour Postes Canada dans le contexte des mesures liées à la pandémie et les ventes en ligne. En décembre 2019, quelque 664 000 colis ont été livrés seulement à Québec. La vente en ligne force les entreprises à trouver des alternatives pour assurer une livraison de leurs produits en temps pour le temps des Fêtes. Certaines optent pour une prise du produit en magasin alors que d’autres multiplient le nombre de transporteurs.

L’augmentation des ventes en ligne maintient une pression sur le processus de livraison des colis, souligne Sylvie Lapointe, relationniste pour Postes Canada. En préparation pour la période des Fêtes de 2020, Postes Canada a ajouté 30 camions de plus que pour la période des Fêtes de 2019 et recruté environ 140 employés temporaires additionnels à Québec.

Texte original – Magasinez en ligne plus tôt, demande Postes Canada

La rentabilité du RTC

Le retour à la rentabilité est prévue dans quelques années. /Photo gracieuseté

Le budget 2021 du Réseau de transport de la Capitale (RTC) sera de 241,3 M$ et en hausse de 2,8 M$ (1,2%) comparativement à celui de cette année. Le déficit, causé par la pandémie représente actuellement un montant de 44,6 M$ dont 33,4 M$ est attribuable au manque à gagner provenant des utilisateurs. Le retour à la normale est envisagé pour 2022. Alors que le nombre de clients augmentait progressivement depuis le mois de juin, le passage de la région en zone rouge a l’effet d’un coup de massue.

En se basant sur des données de 2019, le RTC anticipe un achalandage dans son réseau de transport de 50% en janvier 2021 et espère atteindre progressivement 80% en décembre. Le retour à 100% est envisagé en 2022.

Texte otiginal – Le RTC mise sur la rentabilité en 2022

Géocaching: L’écotourisme techno

Nick Switzer a découvert 186 caches depuis le 30 août. /Photo gracieuseté

Le géocaching, popularisé au début des années 2000, a encore des adeptes partout au Québec. Il permet également des activités tout en minimisant le risque de contracter le coronavirus. Membre depuis le 29 août, Nick Switzer, alias Mad13Dog, n’en démord pas, cette activité lui permet de découvrir divers racoins de la ville, en compagnie de sa fille Amy-Lynn, 8 ans, et de sa conjointe Selena. L’objectif est de trouver une cache située à un endroit précis correspondant à des coordonnées géographiques avec l’aide de son GPS.

Loin du terrain de jeu habituel, cette activité gratuite se pratique individuellement, en famille ou entre amis. Ces contenants de différentes grosseurs, il en existe plus de trois millions qui sont répartis dans 180 pays. On en dénombre plus de 43 000 au Québec seulement. Nick Switzer souligne qu’on retrouve de nombreux types de caches telles, entre autres, traditionnelles, mystères, virtuelles, boîte aux lettres et webcam. Il existe des objets que l’on déplace de cache en cache afin d’atteindre un endroit précis.

Texte original – Une chasse aux trésors techno

Coup de chapeau 2020 à Étienne Bouchard

Étienne Bouchard est l’un des lanceurs de son équipe. /Photo gracieuseté

L’organisation du Baseball de La Haute-Saint-Charles attribue son coup de chapeau de l’année à Étienne Bouchard, membre des Riverains Bantam A. Le sportif de Loretteville âgé de 15 ans, qui a reçu cet été un diagnostic d’un cancer des ganglions, a entrepris courageusement sa bataille contre cette maladie. Quelques jours avant le début des traitements, le 1er août, l’adolescent a lancé un match complet pour mener son équipe à la victoire. Il a même continué un certain temps ses activités d’animateur Rallye-Cap pour des enfants de 4 à 7 ans.

Son père, Alain Bouchard, mentionne qu’Étienne est même venu fréquemment encourager ses coéquipiers bantam. L’adolescent, qui mise sur une remise en forme dès le début de l’année, attend fébrilement le camp d’hiver de baseball de la ligue qui se déroulera en janvier.

Texte original – Coup de chapeau 2020 à Étienne Bouchard

Reconstruction du restaurant Sagamité

L’une des façades du nouveau restaurant Sagamité. /Photo gracieuseté

Une aide financière de 1,9 M$ accordée par le gouvernement du Québec permet de relancer les travaux du bâtiment incendié le 2 décembre 2018. La nouvelle mouture permettra d’accueillir 300 personnes auquel s’ajouteront un plus grand hall majestueux, de nombreux artéfacts et une exposition permanente d’art et d’artisanat.

Steeve Gros-Louis, propriétaire du restaurant, précise qu’au moment de l’ouverture en juillet 1999, on dénombrait 55 places intérieures et 90 places extérieures. En 2004, il est passé à 135 places intérieures en 2004 puis à 200 places intérieures en 2015. En plus d’augmenter son nombre de places, 42 espaces de stationnements seront ajoutés. Une fois la reconstruction complétée à l’automne 2021, le nombre d’employés passera de 45 à 70. L’ouverture d’une première partie du restaurant est prévue vers le mois d’août.

Texte original – Le Restaurant Sagamité rouvrira l’an prochain

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *