Communauté
00:00 1 janvier 2021 | mise à jour le: 22 décembre 2020 à 13:10 temps de lecture: 11 minutes

Retour sur les moments marquants de 2020 (1/4)

Retour sur les moments marquants de 2020 (1/4)
Photo: Sergey Isaev/Photo 123 RF

RÉTROSPECTIVE. En ce début d’année, L’Actuel vous propose un retour sur des événements locaux qui ont retenu l’attention au cours des mois de janvier, février et mars 2020.

Janvier

La neige se fait attendre

De nombreux bénévoles sont impliqués dans le maintien des sentiers. /Photo gracieuseté

La direction du Club Motoneiges de la Jacques Cartier attend avec fébrilité qu’un drapeau vert soit affiché sur les 200 kilomètres de sentiers qu’il dessert. Le porte-parole, Robert Branchaud, indique qu’il manque environ 20 cm de neige pour ouvrir la saison. Une fois cette quantité tombée, 33 000 kilomètres de sentiers au Québec tous interconnectés, signalés et balisés seront accessibles en 72 heures selon les normes du ministère des Transports.

Texte original – Une saison en motoneige qui tarde à démarrer (quebechebdo.com)

Distinction du film Kuessipan

Myriam Verreault (à gauche), qui a coscénarisé le film avec Naomi Fontaine, a grandi à Loretteville. /Photo Métro Média – Archives

Le film Kuessipan, librement inspiré du roman de Naomi Fontaine, native de Uashat et installée à Québec, ce film est sélectionné au 43e Festival du film de Göteborg en Suède dans la prestigieuse compétition Ingmar Bergman. Diffusé dans les salles de cinéma au Québec le 4 octobre 2019, Kuessipan présente deux amies inséparables, élevées dans la communauté innue Uashat voisine de la ville de Sept-Îles.

De plus, ce film est retenu pour le 43e Festival du film de Göteborg en Suède dans la prestigieuse compétition Ingmar Bergman. Cette manifestation cinématographique est la plus importante de Scandinavie. En ce début d’année 2020, Kuessipan amorce une tournée internationale avec ses sélections au Festival international du film de Tromso en Norvège, au Festival du film de Santa Barbara en Californie, au Festival du Premier Film d’Annonay en France ainsi qu’à Göteborg en Suède.

Texte original – Kuessipan finaliste au 43e Festival du film de Göteborg en Suède (quebechebdo.com)

Le sang du pélican

Denis Boivin en compagnie de quelques comédiens. /Photo Métro Média – Archives

Le cinéaste de Loretteville, Denis Boivin, réalise un docu-fiction sur l’histoire des Ursulines de Québec. Intitulé Le sang du pélican, le film illustre le départ des religieuses de leur vieux monastère à Québec, datant de 1639, à travers des événements fictifs et réels sur Marie de l’Incarnation.

Le cinéaste avait ce projet en tête depuis 37 ans environ. Il raconte qu’un jour, une ursuline est venue le voir avec un scénario racontant l’histoire d’une autochtone qui s’était fait violer et que Marie de l’Incarnation protégeait. Une dizaine de comédiens, tous de la région de Québec, lui donnent la réplique. Denis Boivin ajoute que Marie de l’Incarnation pourrait se retrouver dans un personnage habillé en 2019 et cela passerait très bien.

Texte original – Un film mi-fiction, mi-historique sur Marie de l’Incarnation (quebechebdo.com)

Incubateur alimentaire

L’accès à la cuisine est accessible aux participants pour une période d’un an. /Photo Métro Média – Archives

Des représentantes de la première cohorte de l’incubateur alimentaire Mycélium, installé au grand Marché de Québec, applaudissent et témoignent de cette initiative mise en place en janvier 2019. Le programme propose plus de 120 heures de formation, 22 heures de mentorat et un accès à la cuisine des installations de Mycélium pour une période d’un an.

Six entrepreneurs ont démarré le programme d’incubation en septembre 2019 et une troisième cohorte, regroupant le même nombre d’entreprises, commence le 27 janvier. Une partie des équipements de cuisine est disponible pendant un an pour les participants au programme.

Texte original – Incubateur alimentaire Mycélium – De l’idée à la mise en marché (quebechebdo.com)

Février

600 000$ à Loisirs et Sports Neufchâtel

Le préau sera aménagé pour répondre aux besoins des résidents. /Photo gracieuseté

Les terrains de tennis situés au parc Saint-André seront transformés en une surface polyvalente d’une superficie de 160 mètres carrés (50×100 pieds) sur lesquels une toiture permanente recouvrira l’équipement. L’investissement total représente un montant de 600 000$. Il est réparti entre la Ville de Québec (150 000$), le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (300 000$) et Loisirs et Sports Neufchâtel (150 000$).

Les travaux seront réalisés en 2021. Cette surface et un préau seront aménagés pour répondre aux besoins des résidents du quartier. L’organisme attendait cette nouvelle depuis 2013.

Texte original – Investissement de 600 000$ à Loisirs et Sports Neufchâtel

Arthur l’Aventurier

François Tremblay transmet sa passion depuis 24 ans aux enfants et à leurs parents./Photo Métro Média – Archives

De son vrai nom, François Tremblay, Arthur l’Aventurier transmet depuis 24 ans sa passion et sa curiosité pour les milieux naturels et les animaux à travers le monde aux enfants et à leurs parents. L’auteur-compositeur et interprète, résident de Loretteville, a à son actif 2500 spectacles, 160 chansons, 12 DVD filmés dans la nature et quatre DVD de spectacles devant public.

François Tremblay souligne qu’il aimait déjà composer des chansons à sept ou huit ans. Il raconte que le prénom Arthur faisait enfant et surtout qu’il rimait avec nature. Si c’était à recommencer, précise-t-il, il porterait le nom de François l’Aventurier.

Texte original – Arthur l’Aventurier transmet aux enfants sa passion de la nature

La fin des commissions scolaires

Manon Robitaille entourée de Pierre Lapointe et de Simon Picard. /Photo Métro Média – Archives

L’adoption du projet de loi numéro 40 met fin abruptement au mandat des élus scolaires dès sa sanction le 8 février. Dans une lettre publiée sur le site de la commission scolaire, l’ex-présidente Manon Robitaille souligne qu’avant de perdre officiellement sa fonction, elle a tenu à remercier ses quinze collègues du Conseil des commissaires, les élus et les commissaires parents.

Elle est devenue présidente en novembre 2014 après avoir obtenu 62% des votes contre 35% pour Robert Martel. Elle profite de l’occasion pour souhaiter au directeur général, Pierre Lapointe, ainsi qu’à toute son équipe beaucoup de courage pour la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance et pour la transition dont plusieurs aspects demeurent nébuleux.

Texte original – La fin de la Commission scolaire de la Capitale

Soixante-dix logements incendiés à Val-Bélair

Les pompiers ont mis près de 16 heures avant de déclarer l’incendie sous contrôle. /Capture d’écran – Twitter SPCIQ

M.R. Parent inc. de Lévis, la compagnie de construction de l’entreprise Logisco, se donne 100 jours pour reconstruire l’immeuble de 70 appartements incendié le 6 février à Val-Bélair. Quelque 90 travailleurs, au lieu de 60, seront affectés à ce chantier qui commencera au début du mois de mars. Les travaux seront suspendus le 13 mars en raison de la pandémie.

Conscient que 50 familles s’étaient déjà engagées à habiter dans l’édifice à logements situé au 1420, boulevard Pie XI Nord, tout est mis en œuvre afin de permettre à ces locataires de les occuper en juin. La démolition du bâtiment et le nettoyage du site sont complétés rapidement. Le président de l’entreprise, Michel Parent, précise qu’il s’agit de tout un défi pour son personnel. Il y parviendra malgré la COVID.

Texte original – Soixante-dix logements incendiés à Val-Bélair

Mars

Roméo et Juliette au Trident

La pandémie a mis fin abruptement aux représentations. /Photo gracieuseté – Stéphane Bourgeois

La comédienne de Québec Laurence Champagne est la tête d’affiche de l’oeuvre romantique Roméo et Juliette qui est présentée au Théâtre du Trident ce printemps. La jeune femme a complété son secondaire à l’école Mont Saint-Sacrement. L’an dernier, elle a campé le rôle de Lisa dans la comédie musicale Mamma Mia. Née à Montréal, elle raconte que ses parents ont déménagé à Québec en 1993 alors qu’elle n’avait que six mois.

Texte original – Roméo et Juliette: Un rôle sur mesure pour Laurence Champagne

La SAQ de Neufchâtel déménage

L’emplacement de la nouvelle succursale de la SAQ sur le boulevard Bastien. /Photo Métro Média – Archives

La Société des alcools du Québec (SAQ), voisine de la garderie La petite escale sur le boulevard Bastien, fermera sa succursale pour s’installer à côté de Postes Canada située au 2425, boulevard Bastien. Le nouveau bâtiment aura une superficie totale d’environ 288 mètres carrés. Il doit être livré au plus tard le 16 août alors que l’ouverture officielle est prévue en septembre. La pandémie décalera l’ouverture de quelques semaines.

La nouvelle succursale sera construite à l’extrémité ouest du centre commercial. Les membres du conseil d’arrondissement Les Rivières ont adopté une résolution, le mardi 25 février, permettant la réalisation de ce projet. La direction de la SAQ allait en appels d’offres, en août 2019, en spécifiant que l’emplacement devait se trouver entre le boulevard de la Colline et la rue Auguste-Renoir.

Texte original – La SAQ de Neufchâtel déménage

Clinique désignée COVID-19

L’hôpital Chauveau est devenue la seconde clinique désignée de Québec./Photo Métro Média – Archives

La COVID frappe le Québec de plein fouet le 12 mars. L’hôpital Chauveau à Loretteville propose une clinique à l’auto désignée. Un agent de sécurité est présent en tout temps de 8h à 16h pour assurer le bon déroulement vers l’endroit prévu pour effectuer le prélèvement. La mise en place de ce service à la population est un élément clé dans le contexte de réponse à la pandémie.

L’entrée en fonction de cette clinique à l’auto désignée vient s’ajouter à celle de l’Institut universitaire de santé mentale de Québec, située au 2601, Chemin de la Canardière. À court terme, la capacité combinée des deux cliniques avoisinera les 400 prélèvements par jour. Un rendez-vous est nécessaire pour un prélèvement à l’une de ces deux cliniques.

Texte original – Clinique à l’auto désignée COVID‐19 à l’hôpital Chauveau

Arrondissements à huis clos

Le maire de Québec, Régis Labeaume, réitère l’importance de suivre les consignes émises par les autorités de la santé publique. /Photo Métro Média – Archives

Les séances des conseils d’arrondissement et de ville se tiennent dorénavant à huis clos. Par contre, les séances des conseils de quartiers et les consultations publiques sont annulées jusqu’à nouvel ordre. Ces décisions font partie des nouvelles mesures afin de freiner la propagation de la COVID-19. De plus, la Ville adopte d’autres mesures préventives.

De nouvelles procédures entrent en vigueur pour limiter les contacts avec les citoyens. Ainsi, 2000 des 5000 employés de la Ville de Québec sont équipés pour faire du télétravail. On annonce la fermeture jusqu’à avis contraire des comptoirs de perception des amendes. De plus, les modes de paiement en ligne sont privilégiés, par téléphone ou par la poste.

Texte original – Séances à huis clos et conseils de quartier reportés

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *