L'Actuel
14:18 2 décembre 2020 | mise à jour le: 2 décembre 2020 à 14:18 temps de lecture: 5 minutes

Magasinez en ligne plus tôt, demande Postes Canada

Magasinez en ligne plus tôt, demande Postes Canada
L’intérieur du centre de tri du boulevard de l’Auvergne. /Photo Métro Média – Archives

Consommation. La période des Fêtes de 2020 promet d’être exceptionnelle pour Postes Canada dans le contexte des mesures liées à la pandémie et les ventes en ligne. En décembre 2019, quelque 664 000 colis ont été livrés seulement à Québec.

Postes Canada veut s’assurer que les colis et les lettres soient livrés à temps pour Noël. /Photo Métro Média – Alain Couillard

L’augmentation des ventes en ligne a maintenu une pression sur le processus de livraison des colis, souligne Sylvie Lapointe, relationniste pour Postes Canada. En préparation pour la période des Fêtes de 2020, Postes Canada a ajouté 30 camions de plus que pour la période des Fêtes de 2019 et recruté environ 140 employés temporaires additionnels à Québec. «C’est une année tellement déprimante qu’il faut essayer de s’aider et de s’entraider. Nous incitons déjà les Canadiens à magasiner tôt leurs achats en ligne afin de leur assurer une livraison avant Noël.»

«On est bien préparé, mais il est important d’inciter la population à commencer le magasinage en ligne plus tôt cette année. Nous souhaitons éviter des déceptions, car plus on va arriver vers Noël, plus le volume des colis va augmenter.»
-Sylvie Lapointe

En décembre 2019, 23 véhicules ont été ajoutés à la flotte existante de Québec pour la livraison locale de colis. Postes Canada a procédé à l’embauche de 59 employés surnuméraires faisant équipe avec les 678 employés à temps plein. À partir du 29 novembre, et selon la demande, les livraisons en soirée et les dimanches sont prévues. Les employés pourront également faire des heures supplémentaires volontaires durant tout le mois de décembre.

De plus, souligne Mme Lapointe, les mesures de distanciation ont forcé l’entreprise à ajuster les espaces de travail. Elle rappelle qu’il y a eu de gros problèmes dans la livraison de colis ce printemps afin de reprendre le retard survenu à la suite d’un confinement général au Québec pendant quelques semaines.

Planifier plus tôt

Postes Canada vient de mettre à jour son calendrier afin d’assurer une livraison postale juste à temps au pays d’ici la fin décembre. Pour une livraison locale, la date limite pour un colis standard est le 18 décembre, du 15 au 17 décembre pour une livraison régionale et du 9 au 16 décembre pour une destination nationale. Elle varie pour une boîte à tarif fixe, un Xpresspost et un colis prioritaire.

La vente en ligne force les entreprises à trouver des alternatives pour assurer une livraison de leurs produits en temps pour le temps des Fêtes. Certaines optent pour une prise du produit en magasin alors que d’autres multiplient le nombre de transporteurs.

La pandémie a forcé Postes Canada à ajuster son fonctionnement interne en étalant certaines périodes de travail. /Photo Métro Média – Archives

Yannick Vial, v-p eCommerce chez Simon’s, mentionne que l’entreprise continue de faire affaire avec Postes Canada, mais elle a ajouté des solutions alternatives avec d’autres transporteurs. «On propose aussi la cueillette en magasin dans toutes nos succursales. On fait en sorte que tous nos clients soient toujours bien servis dans la situation actuelle.» Le vice-président espère que le client pourra récupérer son ou ses achats dans un délai raisonnable. Il souligne que les ventes en ligne ont connu un bond significatif.

Pour les libraires indépendants, la vente de livres est l’unique source de revenus, alors ils ne peuvent se permettre de vendre à perte, souligne Jean-Benoît Dumais, directeur général de la coopérative Les libraires. Depuis le début de la pandémie, soutient-il, certaines ont connu à certains moments une hausse de 1300 % de leurs ventes en ligne, et pourtant, la rentabilité n’est pas au rendez-vous.

Pour éliminer le stress lié aux délais de livraison postale, il recommande de passer en magasin pour ramasser le colis. «Les frais de livraison, liés aux envois postaux, atteignent près de 15 % du prix de la commande en ligne et grugent en bonne partie les profits réalisés.» <@S2>Alain Couillard<@$p>

Perte de 265 M$

Postes Canada a enregistré une perte avant impôts de 265 M$ au troisième trimestre de 2020. Toutefois, le service postal a dû engager des coûts beaucoup plus élevés pour fournir des services essentiels pendant cette période. Parmi eux, il y a les congés spéciaux et les coûts de levée, de traitement et de livraison supplémentaires, et ceux liés à la décision arbitrale rendue en juin, qui a donné lieu à de nouvelles conventions collectives aux travailleurs.

Les volumes ont augmenté de 22 millions d’articles, soit 31,1 %, au troisième trimestre, et de 52 millions d’articles, soit 24,5 %, au cours des trois premiers trimestres de 2020, comparativement à l’an dernier.

La COVID-19 a poussé les Canadiens à faire plus d’achats en ligne et ils ont gardé cette habitude malgré la réouverture des magasins physiques au troisième trimestre. Les revenus du secteur Colis ont augmenté de 186 M$, au troisième trimestre, et de 465 M$, pour les trois premiers trimestres de 2020, par rapport aux périodes correspondantes de 2019.

Le point d’arrivée à Québec des colis destinés aux divers centres locaux de Québec. /Photo Métro Média – Alain Couillard

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *