Économie
09:34 29 novembre 2020 | mise à jour le: 24 novembre 2020 à 18:50 temps de lecture: 3 minutes

Le Piolet s’installera dans Vanier en 2021

Le Piolet s’installera dans Vanier en 2021
Le bâtiment sera ouvert au plus tard à l’automne 2021. /Photo gracieuseté

SOCIÉTÉ. L’entrepreneur SM Construction, de Québec, a remporté l’appel d’offres déposé par le Piolet pour la construction d’un édifice pour l’hébergement transitoire et des locaux communautaires de milieu de vie dans le quartier Vanier. Le projet, dont l’ouverture est prévue à l’automne 2021, représente un investissement de 8 M$ environ.

«Nous attendons l’approbation finale de la Société d’habitation du Québec (SHQ). À partir de là, nous allons déterminer si nous commençons les travaux immédiatement ou le printemps prochain», signale le directeur général, David Boivin.

«On voulait décontaminer le terrain avant l’hiver, mais je ne sais pas si nous allons avoir le temps de le faire.»
-David Boivin

En janvier 2019 l’entreprise d’insertion sociale de Loretteville achetait un terrain de 1298 mètres carrés situé au 830 boulevard Wilfrid-Hamel où était situé un ancien restaurant Mike’s qui a été démoli. L’édifice de 30 logements, réparti sur trois étages, sera voisin de l’hôpital Christ-Roi.

Le directeur général souligne que les travaux de fondation et de construction commenceront au mois d’avril. Deux services seront offerts dans ce nouveau bâtiment. Un hébergement transitoire 24 mois, pour les 18-35 ans, et le local communautaire de 90 mètres carrés pour les 16-35 ans sera installé au rez-de-chaussée. Celui-ci sera ouvert tous les jours de 14h à 21h. Deux employés s’occuperont des animations et des interventions et deux autres superviseront l’hébergement.

Financement

Initialement, le coût du projet représentait 5,8 M$, mais les coûts de construction et les frais liés aux architectes et ingénieurs, le terrain et la décontamination ont fait grimper la facture. Le Piolet peut compter sur une aide financière de la Société d’habitation du Québec et de la Ville de Québec auquel s’ajoutera une hypothèque de l’organisme représentant un peu plus de la moitié du coût.

Divers types de logements seront proposés à la clientèle. La superficie de chacun d’eux variera de 18 à 19 mètres carrés. Aucun balcon extérieur n’est installé afin d’assurer la quiétude des résidents situés près du boulevard Wilfrid-Hamel entre les avenues Giguère et Gauvin. De plus, tous les accès seront vers l’avant afin d’être le moins dérangeant possible. L’objectif, rappelle David Boivin, est de travailler avec ces jeunes afin de les rendre autonomes en deux ans.

Le bâtiment de 30 logements sera construit à cet endroit. /Photo Métro Média – Archives

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *