Actualites
14:47 15 octobre 2020 | mise à jour le: 15 octobre 2020 à 19:31 temps de lecture: 2 minutes

Wendake: deux meurtres qui secouent le Québec

Wendake: deux meurtres qui secouent le Québec
Ces deux meurtres se font fortement sentir auprès de la communauté et des messages de réconfort sont visibles près du lieu du drame. /Photo Métro Média – Alain Couillard

Tragédie. Michaël Chicoine, 30 ans, a été accusé du meurtre au 2e degré de deux garçons âgés respectivement de deux et cinq ans. Les deux enfants ont été retrouvés sans vie par des policiers dans une résidence de la rue Chef Nicolas-Vincent à Wendake vers 2h le 11 octobre.

Michaël Chicoine est accusé du meurtre au 2e degré de deux garçons. /Photo tirée de Facebook

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, confie à la criminologue Michelle Dionne la responsabilité de tenir une enquête visant à faire la lumière sur le processus qui aurait mené à la non-rétention des signalements logés auprès de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de la Capitale-Nationale. Elle a pour mandat d’évaluer si tous les processus ont été rigoureusement suivis et de faire état de ses constats et de ses observations au ministre Carmant. Un rapport sera au gouvernement d’ici le 5 décembre.

Leader reconnue au Québec dans le domaine de la protection de l’enfance, elle possède plus de 35 ans d’expérience dans ce milieu, et a notamment occupé le poste de directrice de la protection de la jeunesse de Montréal, de 2008 à 2018.

D’autre part, la mère de Michaël Chicoine, Mylène Chicoine, déclarait dans une lettre destinée aux médias la semaine dernière que son fils souffrait de plusieurs problèmes de santé mentale liés à une dépression majeure. Elle ajoute qu’il aurait déjà commis une tentative de suicide en plus d’être hospitalisé à plusieurs reprises, sans toutefois avoir reçu l’aide appropriée, déplore-t-elle.

De son côté, Lionel Carmant déclare ne pas tolérer que de tels événements se répètent. «Je l’ai dit à de nombreuses reprises. Les informations que j’ai obtenues en lien avec ce dossier me poussent à demander cette enquête. Je veux vérifier que les interventions dans ce dossier ont été menées de manière adéquate. Je tiens à offrir à la famille, ainsi qu’à la Nation huronne-wendat, mes condoléances face à un tel drame.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *