Communauté
09:17 30 juin 2020 | mise à jour le: 28 juin 2020 à 11:20 temps de lecture: 4 minutes

Émission l’école à la maison: Annie Moreau fait bouger les jeunes

Émission l’école à la maison: Annie Moreau fait bouger les jeunes
Un moment bien amusant pour ses deux garçons, Anthony et Alexis. (Photo gracieuseté – Télé Québec)

TÉLÉVISION. Annie Moreau, enseignante en éducation physique à l’École secondaire Neufchâtel depuis 2015, a participé à l’émission l’école à la maison diffusée sur les ondes de Télé-Québec. Elle a signé quatre capsules de quatre minutes dont l’objectif était de faire bouger les écoliers, un aspect mis de côté pendant la pandémie.

Annie Moreau a proposé quelques exercices extérieurs. (Photo gracieuseté – Télé Québec)

Mère de deux garçons, Alexis 9 ans et Anthony 5 ans, le confinement l’a incité rapidement à trouver des solutions. Impliquée dans l’organisme Fillactive, elle a coanimé en février une conférence avec l’animatrice Joannie Fortin à son école secondaire afin d’amasser des fonds. «Cela a vraiment bien été. C’est à partir de ce moment que je me suis dit de que pouvais démarrer une page sur Facebook. J’ai lancé ensuite mon site web et là, tout s’est enchaîné.»

«Lorsque j’ai envoyé mon inscription pour les capsules télé, j’avais déjà un bon bagage d’expérience dernière moi. Je leur ai dit d’aller voir mon site web. J’étais partante si ça leur plaisait.»
-Annie Moreau

Membre d’un groupe d’enseignants sur Facebook, elle a appris qu’un producteur de Montréal recherchait un prof d’éducation physique pour une émission. «Lorsque je me suis inscrite, on demandait d’y ajouter une vidéo. J’ai donné l’adresse de mon site web», raconte en riant Annie Moreau.

Téléphone cellulaire, ordinateur, réalisateur et metteur en scène, elle avoue que c’était vraiment <@Ri>le gros kit<@$p>. L’enregistrement de chacune des quatre capsules de quatre minutes a été effectué chez elle, alors que le personnel était à Montréal. «Mon téléphone était installé sur un trépied et filmait alors que mon ordinateur envoyait des images vers Montréal.»

La 1re semaine en a été une de rodage et de tests, souligne Mme Moreau. «Il  a fallu trouver un programme pour permettre à tout le monde de me voir et me parler en même temps. J’envoyais ensuite mes fichiers par internet. Cela a été fait de façon professionnelle.» Ses capsules ont été diffusées les 17 et 24 avril, le 26 mai et le 1er juin.

Prouesses techniques

Pascale Morin, productrice de l’émission de l’école à la maison, avoue que la réalisation des épisodes a connu un début rocambolesque. «On a eu huit jours pour mettre en place ce projet. En temps normal on parle de deux mois de préparation et j’ai formé l’équipe de production en deux jours.»

Celle-ci a dû revoir entièrement son mode de fonctionnement en allant au plus simple. «On s’est équipé de iPads et des trépiers pour ceux qui n’avaient pas d’équipement. On avait des gens qui livraient le kit de tournage. Nous devions aussi suivre les normes du ministère de l’Éducation. Cela a été un beau gros défi, mais on y est arrivé.»

Tout l’ajustement technique était effectué à distance. «On faisait des répétitions à distance pour l’éclairage, en précisant comment il fallait s’installer, épurer l’environnement et s’assurer que l’équipement fonctionnait correctement.» Une fois enregistré par bloc, tout le matériel visuel était acheminé par internet au producteur pour le montage. Au total, 46 épisodes ont été réalisés par l’équipe de productions.

Page Facebook

Un autre moment avec ses deux garçons, Anthony et Alexis. (Photo gracieuseté – Télé Québec)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *