Communauté
10:43 28 juin 2020 | mise à jour le: 3 juillet 2020 à 16:50

École L’Odyssée: Un conteneur «enrobé» d’œuvres d’arts

École L’Odyssée: Un conteneur «enrobé» d’œuvres d’arts
Une partie des 53 élèves dont l’œuvre a été retenue pour le projet. (Photo gracieuseté)

SCOLAIRE. L’imagination de 374 élèves de l’école L’Odyssée de Val-Bélair a été mise à contribution pour transformer un conteneur maritime en une oeuvre d’art. L’établissement scolaire, la Table d’actions préventives jeunesse (TAPJ) de la Jacques-Cartier et la Ville de Québec ont soutenu l’initiative pour un montant supérieur de 20 000$.

Certaines œuvres étaient présentées en trois dimensions. Photo gracieuseté)

Chacun des élèves en adaptation scolaire, du primaire et du secondaire devait présenter son véhicule de rêve en deux ou trois dimensions. Au final, souligne Audrey Fontaine, enseignante en arts plastiques et initiatrice du projet, 53 oeuvres ont été retenues.

Léa Dionne, une élève de 2e secondaire, a dessiné une voiture avec des oreilles de chien et un petit museau avec une petite langue sortie. «J’ai écrit dogmobile sur le côté. Il y avait du feu qui sortait de sa queue qui représentait le pot d’échappement.»

Xavier Maldague, également en 2e secondaire, est allé à fond dans ce projet . «Je dessine des autos et des avions depuis des années. Je me suis inspiré d’une de mes passions qui est la photographie et j’ai rajouté des touches de modernité sur les ailes. J’ai écrit gazelle parce que quand on était en éduc, des personnes m’appelaient Gazelle.»

Lancement du projet

Un prof d’éducation physique espérait depuis cinq ans un conteneur afin de pouvoir y entreposer de l’équipement sportif appartenant à l’école. En discussion avec la Ville pour un projet au parc de La Chanterelle, impliquant 18 élèves de L’Odyssée, Audrey Fontaine a appris en juillet 2019 que la ville disposait de deux conteneurs. «C’est à partir de ce moment que tout s’est enclenché.»

Ayant obtenu les accords pour l’acquisition et l’installation du conteneur, l’enseignante en arts plastiques a reçu du financement ce qui a permis aux élèves d’utiliser différents outils et matériaux (aquarelle, carton, pastel, peinture acrylique, argile, etc.). Les œuvres retenues ont été photographiées en décembre et transmises à un graphiste pour le montage. La compagnie Mono Lino, spécialisée dans des impressions grand format, a produit l’emballage final dont la pose a été faite récemment.

Quelques dessins affichés sur l’une des trois faces. (Photo gracieuseté)

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *