Faits Divers
18:12 21 mai 2020 | mise à jour le: 23 mai 2020 à 10:34

Important feu de broussaille dans un secteur de Val-Bélair

(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
Le relationniste Bill Noonan. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)

9-1-1. Un feu de broussaille dans un secteur de Val-Bélair a nécessité l’intervention de 80 pompiers. Alimenté par un vent d’ouest, l’incendie s’est rapidement propagé sur une grande superficie et il n’était toujours pas maîtrisé en fin d’après-midi.

Selon Bill Noonan, relationniste auprès du Service de protection contre les incendies de la Ville de Québec, l’appel reçu à 15h08 mentionnait qu’une personne faisait brûler des rebuts. Le feu s’est ensuite propagé au gazon puis en périphérie des arbres. Il a rapidement progressé par la suite.

Deux représentants de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) ont été appelés en renfort. Le feu s’étendait de la Route de l’Aéroport à la hauteur des rues de l’Esplanade et d’Édimbourg. Le relationniste souligne qu’il n’y a eu aucune propagation aux résidences même si les pompiers ont craint le pire au début de l’incendie. «Il y a des équipes de pompiers qui sont installées à des endroits stratégiques sur ces deux rues pour éviter que l’incendie se propage aux résidences.»

Aucune évacuation formelle n’a été effectuée par les pompiers quoique certains policiers ont demandé à certains résidents de le faire, principalement ceux situés en bordure du bois.

Durant la journée, les pompiers de Québec ont dû combattre trois autres feux similaires, mais de moindre importance. Bill Noonan a tenu à préciser qu’une interdiction de faire des feux étant en vigueur en raison de la sécheresse qui touche une grande partie du Québec.

sopfeu.qc.ca

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *