L'Actuel
09:26 14 avril 2020 | mise à jour le: 10 avril 2020 à 16:09 temps de lecture: 3 minutes

Mission: Réussir l’allaitement maternel

Mission: Réussir l’allaitement maternel
Pascale Castonguay et Gaétane Cliche, respectivement présidente et directrice générale de Mamie-Lait. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

NOURRISSON. Le groupe d’entraide en allaitement maternel Mamie-Lait, fondé en 1981 par deux infirmières du CLSC de Loretteville, est devenu une référence dans la région au fil des ans. La ligne d’écoute, qui assure un support physique et psychologique aux mères et aux familles impliquées dans le processus de l’allaitement, accessible 7 jours sur 7 et 365 jours par an, reçoit 300 appels en moyenne par mois.

«On espère que le filet social autour des mamans se reforme afin de les aider. Autrefois, lorsqu’elle ne pouvait allaiter, il y avait toujours du support d’une cousine ou d’une tante qui venait épauler. Nous essayons de combler ce manque-là», souligne Gaétane Cliche, directrice générale depuis un an.

Pour y arriver, Mamie-Lait dispose d’une quarantaine de marraines qui peuvent pallier cette absence de coup de main. L’an dernier 27 demandes de marrainage et 31 bénévoles ont pu les aider. L’organisme peut compter sur le soutien du personnel de la Superclinique de Lebourgneuf, qui conseille une maman si elle doit prendre une médication durant l’allaitement.

«Malgré la pandémie et les mesures de confinement, tous nos services fonctionnent de manière virtuelle.»
-Gaétane Cliche

Pascale Castonguay, présidente de l’organisme de Loretteville, rappelle que des bénévoles sont en mesure de répondre aux questions via la page Facebook Mamie-Lait et celle du Café-au-Lait. L’activité, proposée chaque semaine depuis sept ans à l’hôpital Chauveau, mais devenue virtuelle depuis le début de la pandémie, permet aux participantes d’échanger, de discuter et de poser des questions sur l’allaitement et la maternité.

Services et projets

Des soirées d’information se tiennent à raison de cinq séries par année. Elles ont pour objectif d’outiller les parents pour l’allaitement dès la naissance. «On a revu cette activité il y a trois ans afin de laisser de la place au père. Nous avons travaillé avec le regroupement de la valorisation de la paternité pour adapter notre langage», mentionne la directrice générale.

Quant au service d’écoute gratuit, anonyme et confidentiel, il s’adresse à toute personne aux prises avec des difficultés d’allaitement. L’an dernier, 28 bénévoles ont cumulé 4745 heures de moments de garde partagés et maintenu une activité continue de 8h à 21h. L’organisme propose également la vente ou la location de tire-lait.

Mamie-Lait devait implanter, ce mois-ci, son programme Café-au-Lait et proposer d’autres services dans un local prêté par la municipalité de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. «Historiquement, nous desservons le territoire du CLSC de la Jacques-Cartier, car il n’y a pas de services similaires de proposés pour le moment. C’est le secteur où il y a le plus gros taux de natalité pour la région 03», conclut Gaétane Cliche. Ces deux initiatives seront mises en service une fois la période de confinement officiellement levée par le gouvernement.

Information – Mamie-Lait

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *