Communauté
11:39 7 avril 2020 | mise à jour le: 6 avril 2020 à 08:53 temps de lecture: 3 minutes

Héma-Québec en contexte de pandémie: Un 300e don en 12 ans pour Alexandre Drouin

Héma-Québec en contexte de pandémie: Un 300e don en 12 ans pour Alexandre Drouin
Un moment particulier pour Alexandre Drouin. (Photo gracieuseté)

SANTÉ. Ayant à coeur la mission d’Héma-Québec, Alexandre Drouin, 30 ans et résident du secteur Montchâtel, a réalisé le 12 mars son 300e don de la Globule Lebourgneuf. Il rappelle qu’avec les événements actuels du COVID-19, cette contribution est encore plus importante afin de répondre aux nombreuses demandes dans les hôpitaux.

Une partie des équipements chez Héma-Québec à Lebourgneuf. (Photo gracieuseté)

C’est par altruisme qu’il fait ce geste. «Je suis allé donner du sang le lendemain de mes 18 ans. Depuis ce temps-là, j’ai continué d’y aller régulièrement. J’ai même amené mon père et il a effectué son 73e don de plasma. Il ajoute que rien de particulier dans son entourage l’a incité à s’impliquer dans cette cause.

Après avoir participé aux cliniques mobiles publiques, ainsi qu’à celles proposées au cégep et l’université, Alexandre Drouin a joint le programme de l’aphérèse. Il consiste à prélever certains composants par circulation extra-corporelle qui permet de faire un don de plasma sanguin chaque deux semaines.

Depuis trois ans, il a un rendez-vous à horaire fixe les jeudis à 16h50. «J’allais initialement à Globule lorsqu’il était installé à Place Laurier pour ensuite déménager à l’édifice Jules Dallaire. Au moment où le nouveau centre à Lebourgneuf a été inauguré, on m’a transféré là puisque c’est tout juste à côté de mon travail.»

Pour inciter les donneurs à revenir plus régulièrement, Héma-Québec a modifié son programme de reconnaissance il y a deux ans. Alexandre Drouin ajoute qu’avant cette période, une piqûre au bras représentait un don. «Il y a quelques années, il fallait 50 piqûres avait d’atteindre le 50e don ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Dans mon cas, dépendamment des besoins une piqûre représente parfois trois dons.» De plus, le donneur détient une carte blanche jusqu’au 99e don. Il en reçoit une de couleur or jusqu’au 149e don et une platine par la suite. Une nouvelle carte est émise indiquant le nombre de dons par tranche de 50. Par exemple: 200+, 250+, 300+, 350+, etc.

Joindre Héma-Québec

Le donneur entouré de sa conjointe, Catherine Bluteau, et de son père, Bernard Drouin.(Photo gracieuseté)

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *