Communauté
09:23 24 mars 2020 | mise à jour le: 24 mars 2020 à 10:22 temps de lecture: 1 minutes

La ville désertée jusqu’au 13 avril

Les divers emplacements des Galeries de la Capitale étaient libres hier. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Le chantier du boulevard Lebourgneuf au coin du boulevard Robert-Bourassa. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Plusieurs véhicules revenaient à la centrale d'Hydro-Québec du boulevard Lebourgneuf. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Archives)
Peu d'activités au Canadian Tire Les Saules. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Des clients attendaient `la SAQ du boulevard de l'Ormière voisin du IGA Les Saules. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Les travaux sont arrêtés au CHSLD de Wendake. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Le supercentre Walmart Lebourgneuf. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

COVID-19. L’annonce de la mise sur pause des entreprises identifiées comme non essentielles transformait déjà le paysage de la ville de Québec à plusieurs égards. Par contre, la SAQ et la SQDC demeuraient des points très prisés étant inclus dans la liste des services essentiels.

Vers 16h15, hier, les principaux boulevards tels Charest, Wilfrid-Hamel et Laurier, pour ne nommer que ceux-là, étaient désertés avec une densité de circulation comparable à un jour férié ou celle du dimanche. Le portrait était tout aussi ahurissant sur les principales autoroutes de la région telle Laurentienne, Félix-Leclerc, Robert-Bourassa et Henri-IV, et ce, dans les deux directions.

Le premier ministre Legault annonçait hier la mise sur pause d’une grande partie du Québec en décrétant la fermeture de toutes les entreprises non essentielles au plus tard ce mardi 24 mars à 23h59.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Suzette Perreault

    Merçi m. Couillard d’aller vs promener sur les routes pour ns renseigner