Actualités
12:21 17 février 2020 | mise à jour le: 5 mars 2020 à 12:39 temps de lecture: 2 minutes

Jardiner au cœur d’une forêt de quartier au marais Bellevue

Jardiner au cœur d’une forêt de quartier au marais Bellevue
Au dénombre une trentaine de forêts nourricières au Québec. (Photo gracieuseté)

SOCIÉTÉ. La Ville de Québec disposera de sa première forêt nourricière qui sera aménagée dès le mois de mai par l’équipe d’Agiro (anciennement APEL), en collaboration avec le Regroupement Actions Familles à Lac-Saint-Charles (Rafal) et des citoyens. Cette méthode de jardinage s’inspire de la forêt naturelle dans ce qu’elle a de meilleur à offrir.

Le plan préliminaire du projet de la forêt nourricière du marais Bellevue du Lac-Saint-Charles.(Photo gracieuseté)

La Ville de Québec achetait en 2018 un grand terrain riverain à proximité de l’avenue du Lac-Saint-Charles et de la rue Philippe-Bédard pour éviter la construction d’un ensemble résidentiel sur cet espace vert. Agiro et la Ville de Québec y ont effectué l’an dernier des travaux pour la gestion des eaux pluviales afin d’améliorer la qualité de l’eau se rendant au lac Saint-Charles via le sous-bassin du fossé Bellevue. Ce dernier présente une importante problématique d’apport de sédiments menant au lac.

Ce projet comprendra, entre autres, des pommiers, des noisetiers, des cerisiers ainsi que des argousiers, des poiriers, des feuillus et des conifères. Certains d’entre eux, une fois rendus à maturité, pourront produire une abondance de diverses récoltes. Ce projet ne couvrant pas la totalité du terrain, l’organisme a proposé d’ajouter de la végétalisation dont le plan préliminaire a été déposé le 6 février.

«Une forêt nourricière est un écosystème qui comporte sept strates de végétation où l’homme jardine en utilisant la forêt comme modèle», souligne la directrice générale d’Agiro, Mélanie Deslongchamps. Une fois le terrain aménagé l’été prochain, l’organisme Rafal prendra la relève pour l’entretien et l’animation du site. Présentement, une quinzaine de citoyens s’impliquent dans la réalisation du projet.

Cette parcelle de terrain a été acquise il y a quelques mois par la Ville de Québec.(Photo gracieuseté)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *