Communauté
11:17 12 février 2020

Un dépôt à neige du secteur Les Saules qui dérange

Un dépôt à neige du secteur Les Saules qui dérange
L’entrée du site du dépôt à neige Michelet. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

SOCIÉTÉ. Le bruit issu du claquage du panneau de la benne des camions la nuit, au dépôt à neige Michelet dans le secteur Les Saules, est devenu un véritable problème selon des résidents du quartier.

Les camions empruntent le boulevard Wilfrid-Hamel pour accéder au dépôt à neige. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Lors de l’assemblée publique des membres du conseil de l’Arrondissement des Rivières, le 28 janvier, France Voiselle, une citoyenne de l’avenue Fillon, raconte qu’elle est régulièrement réveillée en pleine nuit. «Plusieurs plaintes ont été déposées au service 311. J’ai demandé qu’un responsable me rappelle, mais comme on le sait, c’est une attente de 24 ou 48 heures ouvrables, cela fait plus d’une semaine et j’attends toujours.»

Elle indique qu’un bon nombre de résidents du quartier étaient installés dans ce secteur bien avant l’arrivée de ce dépôt à neige. «Le record de claquement d’un panneau d’une benne cette année est sept fois à 2h45. La neige était bien collée, mais habituellement c’est 4 ou 5 fois.» Elle déplore qu’un jour, la Ville ait autorisé l’aménagement d’un cratère permettant d’y déposer davantage de neige.

Pour Dominique Tanguay, présidente de l’Arrondissement des Rivières, tout doit être fait pour assurer la quiétude des résidents. «On va demander au personnel des travaux publics de faire un suivi sur ce dossier. On a déjà fait des interventions dans les années passées, à la suite de plaintes similaires. On avait même fait installer des bandes de caoutchouc pour diminuer le bruit issu du claquage du panneau et cela avait donné des résultats.»

Elle ajoute que la Ville a mandaté récemment la firme de sécurité Sirois pour surveiller le claquage des panneaux au dépôt à neige Michelet pour le reste de l’hiver. «Suite aux dernières précipitations de la semaine dernière, qui ont amené un nombre important de déplacements de camions au dépôt à neige, on nous a rapporté que ces interventions ont porté fruit, puisqu’il y a eu une nette amélioration de la situation.»

Solutions

Lors de l’octroi d’un contrat de déneigement pour la saison hivernale 2014-2015, la Ville obligeait tout conducteur du camion de déneigement sous contrat à enduire la benne d’un produit empêchant la neige d’adhérer aux parois. De plus, l’installation d’amortisseurs permettant de minimiser le bruit du claquage du panneau de la benne était obligatoire. La validité du contrat était conditionnelle à ce que le camion soit muni de tels amortisseurs et une vérification était faite par la Ville au moment du mesurage du bruit. Quant au règlement sur le bruit, la Ville en a adopté un en 2005 (rég. 978).

La Ville annonçait en novembre son intention de construire un mur acoustique pour améliorer le climat sonore du secteur du dépôt à neige de Beauport. On souligne que le niveau du bruit est conforme aux normes du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

L’un de nombreux camions utilisant le dépôt à neige Michelet. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Suzette Perreault

    merci pour ces spécifications

  • Dominique Tanguay

    La Ville a mandaté récemment la firme de sécurité Sirois pour surveiller le claquage des panneaux au dépôt à neige Michelet pour le reste de l’hiver. Suite aux dernières précipitations de la semaine dernière qui ont amené un nombre important de déplacements de camions au dépôt à neige, on nous a rapporté que ces interventions ont porté fruit, puisqu’il y a eu une nette amélioration de la situation. C’est ce dont certains résidants qui demeurent aux alentours nous ont fait part.