Communauté
09:12 1 janvier 2020 | mise à jour le: 22 décembre 2019 à 09:56 temps de lecture: 2 minutes

Retour sur septembre 2019 – Un incendie détruit la Villa Livernois

Photo: (Photo Métro Média - Alain Couillard)(Photo Métro Média - Alain Couillard)
Les débris de la fondation de la Villa Livernois. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Une vue générale du bâtiment avant la pose de clôtures. (Photo Métro Média – Archives)
Les promoteurs, Bernard Poitras et Maryse Laurendeau. (Photo Métro Média – Archives)
Quelque 65 pompiers ont été appelés pour combattre l’incendie (Photo Métro Média – Archives)
La Villa Livernois est disparue. (Photo Métro Média – Archives)
La Villa Livernois à une autre époque. (Photo Métro Média – Archives)
(Photo Métro Média - Alain Couillard)
(Photo Métro Média - Alain Couillard)
(Photo Métro Média - Alain Couillard)
(Photo Métro Média - Alain Couillard)
Photo: (Photo Métro Média - Archives)(Photo Métro Média - Alain Couillard)
(Photo tirée du Twitter du SPCIQ)
(Photo tirée du Twitter du SPCIQ)
(Photo Métro Média - Archives)
La projet assurerait la survie de cette villa patrimoniale. (Photo Métro Média - Archives)
(Photo Métro Média - Archives)

Rétrospective. Plusieurs événements ont marqué l’année 2019 dans les arrondissements Les Rivières et de La Haute-Saint-Charles. Nous vous en proposons un qui a été retenu comme significatif cette année. 

Un incendie détruit La Villa Livernois le 15 septembre, une maison patrimoniale construite en 1905 qui était désaffectée, placardée et sans électricité. Le bâtiment était parfois squatté et laissé à l’abandon depuis de nombreuses années. En décembre, les enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec précisent ne pas avoir encore terminé leur travail dans ce dossier.

Le 26 novembre, les promoteurs Maryse Laurendeau et Bernard Poitras, des Immeubles Vivo de Québec, mettent fin à leur projet immobilier de 7,5M$, sur le terrain de la Villa Livernois en raison de la non-rentabilité du projet. Via sa page Facebook, Bernard Poitras souligne ne pas s’être entendu avec Capital Transit, propriétaire du terrain, qui a révisé à la hausse le prix de cet emplacement. En juin, les promoteurs annonçaient la construction d’un bâtiment regroupant une quarantaine de logements, répartis sur cinq étages, sur le terrain de la Villa Livernois tout en assurant la pérennité du bâtiment patrimonial dont la mise à niveau représentait à elle seule une somme de 800 000$.

4e alarme incendie à la Villa Livernois

Avenir de la Villa Livernois – Un projet de 40 logements sur la table

Projet immobilier de la Villa Livernois – Immeubles Vivo ferme ce dossier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *