Communauté
14:50 12 décembre 2019

Deux faux chamans expulsés de Wendake

Deux faux chamans expulsés de Wendake
L'entreprise Invocations Aigle Bleu, de Luc Bourgeault, a ouvert il y a deux ans un atelier de parfumerie à Wendake. (Photo Métro Média – Archives)

JUSTICE. Le Conseil de la Nation huronne-wendat expulse deux faux chamans, Luc Bourgeault (alias Aigle Bleu) et Marcel Grondin (alias Mushum), qui ont 48 heures pour quitter Wendake définitivement.

Le conseil s’est réuni lundi pour discuter des informations révélées dans le cadre de l’émission Enquête de Radio-Canada, le 5 décembre, par la journaliste Anne Panasuk. Elle rapporte des faits choquants et troublants les individus se prétendant faussement être des membres des Premières Nations et des guérisseurs chamaniques.

«La Nation huronne-wendat, sur l’entièreté de son territoire, coopère activement et ouvertement avec tous ses voisins et alliés. Par contre, nous ne tolérons pas la fausse représentation et les ­¨fake indians¨, a ajouté le grand chef Konrad Sioui.

Le reportage révèle qu’ils usent de faux prétextes et d’informations mensongères. Ils organisent des sessions de formation et des rites traditionnels en plus de recevoir des clients en consultation privée et vendent des produits médicinaux potentiellement dangereux.

Le Conseil de la Nation huronne-wendat a adopté en 2008 une politique de tolérance zéro pour toute pratique non conforme à ses traditions et ses mœurs et d’appropriation de son savoir traditionnel et ses rituels sacrés.

Émission Enquête de Radio-Canada

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Melissa Gabriel

    Premier grand indicateur d’un fake ou fraudeur ou usurpateur, un vrai guérrisseur ou une vraie dulla ne demanderont jamais de l’argent, ce sont des échanges ou des dons comme du tabac ou des herbes comme de la sauge ou des fois si la personne se déplace et doit rester sur place un moment il sera de bonne foi donner un repas ou une place ou rester, mais pas de l’argent, les soins ne sont pas à achetter, ont doit soigner les gens pas les accabler financièrement… deuxièmement un guérrisseur se déguise pas en vêtements de coureur des bois, tout les medewins ils sont habiller comme tout le monde, des fois y en a qui porte plus un style comme les granos des années 70, 80 parce qu’ils ne sont pas attachés à la mode ou au fait d’attirer les gens par la beauté de leurs apparats…l’humilité et la connaissance sont leurs seules richesses…